EFES NEWSLETTER 


         

 
 
 

NOUVELLES

 Jour par jour, la revue de presse de l'actionnariat salarié sur le net

  Novembre 2016 - Le modèle espagnol des "sociedades laborales"

    

Le Parlement Européen publie une étude sur le modèle espagnol des sociedades laborales à la demande du Comité de l'Emploi et des Affaires Sociales.
Ce modèle d'entreprise se caractérise par le fait que la majorité du capital est détenue par les actionnaires salariés.
Au départ dans les années '80, il trouve son origine dans la crise et les besoins de reconversion industrielle.
Depuis le milieu des années '90, il est associé au boom économique et il s'est mué en modèle de création d'entreprises.
Aujourd'hui, 66.000 salariés sont employés dans 10.000 sociedades laborales, la plupart étant actionnaires de leur entreprise.
Un modèle type de l'actionnariat salarié pour les très petites entreprises.  
Plus d'information


  Octobre 2016 - Tout va bien à Paris

Il est vrai que la France est encore numéro un pour l'actionnariat salarié en Europe. Tout va bien à Paris, Marquise.
Pourtant quelle dégringolade depuis 2011! Le temps des années Hollande, le taux de démocratisation de l'actionnariat salarié a chuté de 45 à 37% et le nombre d'actionnaires salariés en France est revenu à 3 millions (au lieu de 4 à politiques inchangées). Du jamais vu dans un grand pays.
L'imposition d'un "forfait social" sur l'actionnariat salarié a eu un effet désastreux. Non seulement en France mais aussi, par effet d'imitation, dans plusieurs autres pays européens. Le Danemark est exemplaire, qui a supprimé tous les incitants fiscaux pour l'actionnariat salarié en 2011 (avec un gouvernement social-démocrate) pour les rétablir intégralement en 2016 (avec un gouvernement conservateur-libéral).
A Paris, il faut mettre le forfait social sur l'actionnariat salarié là où sont les marquises. Aux oubliettes!  Plus d'information

  Octobre 2016 - Risque de l'actionnariat salarié en France
Le Groupe ERES publie des résultats remarquables basés sur l'analyse de l'ensemble des plans d'actionnariat salariés collectives des grandes entreprises françaises depuis 2006. Après 5 ans, les salariés ayant souscrit à une opération d’actionnariat salarié entre 2006 et 2010 ont été gagnants dans 82% des cas (avec le dividende, la décote et  l’abondement moyen de 50%) alors qu’un actionnaire ordinaire aurait été gagnant dans 60% des cas seulement. De quoi confirmer que l'actionnariat salarié est à ranger dans la catégorie des "bons risques". Plus d'information

  Septembre 2016 - Liberté économique

Un travail de recherche remarquable récemment publié met en évidence une forte corrélation entre l'actionnariat salarié et l'indice de liberté économique.

L'auteur, Ricardo Machado de la Porto School of Management (Portugal), cherche à comprendre les déterminants de la mise en place de la démocratie économique, mesurée par l'incidence des plans d'actionnariat salarié dans les pays de l'Union Européenne.

La publication complète sur "The Determinants of Employee Ownership Plan Implementation in EU Countries - the Quest for Economic Democracy" est disponible au téléchargement ici.


  Juin 2016 - Conférence européenne sur les politiques d'actionnariat salarié

La Conférence européenne sur les politiques d'actionnariat salarié s'est tenue à Bruxelles le 19 mai 2016.
La Conférence soutient le projet de Plan d'Action Européen destiné à sensibiliser le public aux avantages de l'actionnariat salarié en Europe.
Le Rapport final de la Conférence et tous les documents sont à télécharger ici


  Juin 2016 - Baromètre des politiques d'actionnariat salarié dans les pays européens

On sait que le développement large de l'actionnariat salarié est facteur de meilleure motivation, de productivité, de rentabilité, de croissance plus soutenue, d'emplois plus nombreux et de meilleure qualité.
Tout cela est bon pour tout le monde. Mais cela dépend de la volonté politique d'amorcer le cercle vertueux au moyen d'incitants fiscaux appropriés.
Après 2008, plusieurs pays européens ont pris des décisions négatives, en réduisant ou en supprimant les incitants fiscaux, ce qui a conduit à une régression du nombre d'actionnaires salariés.
D'autre pays ont fait le choix inverse, celui d'incitants nouveaux ou plus importants, d'où une croissance du nombre d'actionnaires salariés.
Toutes ces décisions politiques dans les différents pays, les unes négatives, les autres positives, peuvent être synthétisées au moyen d'un outil simple. C'est la fonction du nouveau "Baromètre des politiques d'actionnariat salarié dans les pays européens".
Avant 2009, le baromètre des politiques européennes indiquait une montée pratiquement ininterrompue, les décisions politiques visant l'actionnariat salarié étant généralement positives. Une phase négative est intervenue de 2009 à 2013. Depuis, la plupart des décisions politiques sont à nouveau positives.


Plus d'information

  Avril 2016 - L'actionnariat salarié dans les PME
Une étude sur l'actionnariat salarié dans les PME françaises a été publiée le mois dernier, sans doute la première étude quantitative sérieuse du genre en Europe. On sait que l'actionnariat salarié dans les PME est sous-développé en Europe, en particulier si l'on se compare aux USA. La raison en est la remarquable efficacité du modèle ESOP, appliqué aux USA depuis plus de 40 ans alors qu'il est ignoré en Europe. D'après les estimations habituelles, le nombre d'actionnaires salariés dans les PME est de 1 million en Europe contre 10 millions aux USA. La nouvelle étude, commanditée par Eres et BDO, livre le chiffre de 250.000 pour la France, ce qui confirme les estimations antérieures. Plus d'information

  Janvier 2016 - Croisade française
Tous les acteurs de l'actionnariat salarié en France étaient réunis pour leur "Grand Prix" le 15 décembre à Paris. Ils ont tous applaudi l'appel à une nouvelle "croisade" pour l'actionnariat salarié en France. Plusieurs gouvernements européens ont fait le choix d'une politique fiscale offensive pour promouvoir l'actionnariat salarié, parce c'est un investissement pour l'avenir et une clé pour sortir de la crise européenne. La Grande Bretagne et l'Autriche ont fait ce choix récemment. L'exemple vient aussi des USA, où l'actionnariat salarié est parmi les thèmes de la campagne pour l'élection présidentielle. La France est appelée à prendre le même chemin. Plus d'information

  Janvier 2016 - Formidable moteur
Jamais les actifs détenus par les actionnaires salariés en Europe n'ont été aussi élevés: 370 milliards d'Euros et plus de 3% du capital des grandes entreprises européennes en 2015. Cela représente aujourd'hui plus de 45.000 € par personne (plus de 25.000 € si l'on exclut les dirigeants exécutifs). Ainsi, même à travers la crise européenne, l'actionnariat salarié est un formidable moteur de participation aux résultats et à la croissance, - les avoirs par personne ont plus que doublé depuis 2009 (cf graphique). Voilà la première indication à tirer du prochain "Recensement de l'Actionnariat Salarié dans les Pays Européens" à paraître en mars 2016. Plus d'information

  Décembre 2015 - Les statistiques de l'actionnariat salarié provoquent des remous en Grande Bretagne
Les dernières statistiques provoquent un débat public sur la meilleure façon de renforcer l'actionnariat salarié en Grande Bretagne, d'après le ESOP Centre britannique (voir revue de presse). "La Grande Bretagne a peut-être la meilleure législation du monde pour les plans d'actionnariat salarié", mais on est toujours loin de l'aspiration de Margaret Thatcher à un Royaume où être actionnaire serait "aussi commun que d'avoir une voiture".
Aujourd'hui, après 30 ans de législation en Grande Bretagne et en France, les faits sont là: l'actionnariat salarié est deux fois plus important en France. C'est en France que la législation des plans d'actionnariat salarié a été la pus efficace. C'est sans doute largement dû au fait que les plans d'actionnariat salarié en France sont basés sur des actions (bloquées), alors qu'ils sont essentiellement basés sur des options en Grande Bretagne. Comme nous l'écrivions déjà il y a quelques temps à la suite d'un match de foot spectaculaire, ici aussi: France-Angleterre 2-1



  Novembre 2015 - Poste Italienne: une occasion manquée
Le gouvernement italien a mis en bourse 40% des actions de la Poste Italienne, dont 1,13% réservés aux salariés. Résultat de l’offre très satisfaisant pour l’Etat italien, qui a encaissé environ 3,4 milliards d’Euro, avec une demande totale qui a dépassé 4 fois l’offre. Les salariés ont obtenu la moitié des actions qui leurs étaient réservées: 26.234 salariés ont souscrit, moins de 20% des salariés de la Poste Italienne.
Dans une lettre ouverte, le syndicat CISL avait mis en avant son propre projet d’actionnariat collectif, associé à une représentation de la collectivité des salariés sur le modèle allemand.
Le gouvernement italien n’a pas voulu aller dans ce sens, ni lancer un vrai plan d’actionnariat salarié appuyé par des incitants fiscaux. Mais il y aura bien des bonus d'entrée en bourse pour 12 dirigeants, jusqu’à la moitié de leur salaire annuel.
Comparaison: le gouvernement britannique a mis Royal Mail en bourse il y a deux ans, en attribuant gratuitement 10% des actions aux 150.000 salariés de la poste britannique.
La lettre ouverte de la CISL

  Octobre 2015 - L'actionnariat salarié n'est pas un coucou
Une situation dangereuse et irritante pour l'actionnariat salarié est apparue à l'OCDE. L'OCDE suggère que l'actionnariat salarié devrait être découragé, parce qu'il revient pour le salarié à mettre tous ses oeufs dans le même panier, en particulier quand il s'agit d'épargne pension.
La règle de diversification s'applique à l'actionnariat salarié comme à tout autre placement financier. Elle s'illustre par le proverbe "ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier".
Cependant, l'actionnariat salarié ne se résume pas à un placement financier. Il a aussi le caractère d'un investissement industriel.
Ce caractère est plus manifeste lorsque l'actionnariat salarié contrôle à 100% le capital d'une entreprise, cas de figure typique de l'actionnariat salarié dans les PME. Cependant il est présent aussi, quoique plus accessoirement, pour l'actionnariat salarié minoritaire dans les grandes entreprises.
Si le proverbe des oeufs et du panier s'applique fréquemment à la diversification des placements financiers, un autre proverbe s'applique plus proprement à l'investissement industriel: "l'oiseau pond tous ses oeufs dans le même nid". Parmi les rares exceptions, l'exemple du coucou est bien connu. Il faut le dire: l'actionnariat salarié n'est pas un coucou. Plus d'information



  Septembre 2015 - 2.000.000.000 € pour promouvoir l'actionnariat salarié
Deux milliards d'Euro: à l'échelle de l'Europe, c'est le coût des incitants fiscaux destinés à  promouvoir le modèle d'actionnariat salarié ESOP dans le budget fédéral américain en 2014 (1.9 milliard de dollars US). Par comparaison, une nouvelle étude vient d'être publiée au sujet de l'impact de l'actionnariat salarié et des plans ESOP sur les licenciements et les coûts du chômage pour le gouvernement fédéral. Les données montrent que les salariés actionnaires ont beaucoup moins de risques de perdre leur emploi, d'où un chômage moins important. Pour le budget fédéral, cela représente une économie de dépenses estimée à 17 milliards de dollars pour la seule année 2014. Ce calcul met en évidence l'excellent investissement que la promotion de l'actionnariat salarié ESOP représente pour le gouvernement américain et son économie.
Exactement ce que nous préconisons aussi pour l'Europe: le même modèle ESOP, avec les mêmes incitants fiscaux pour le même résultat globalement positif.  Le modèle ESOP ("Employee Stock Ownership Plan") est le modèle le plus efficace dans le monde pour l'actionnariat salarié dans les PME. Il donne aux propriétaires d'entreprises une excellente formule pour céder leur entreprise aux salariés, et aux salariés un excellent moyen pour acquérir leur entreprise à moindre risque. Plus d'information

  Juin 2015 - Pour l'Allemagne il est grand temps d'agir
L'appel lancé par l'Institut Allemand pour l'Actionnariat (Deutsches Aktieninstitut) attire l'attention.
Alors que dans les autres pays européens comme la France (3.3 millions d'actionnaires salariés) et la Grande Bretagne (2.2 millions), le nombre d'actionnaires salariés se compte en millions, en Allemagne, seuls 800.000 salariés bénéficient des avantages de l'actionnariat salarié.
Dans son appel, le Deutsches Aktieninstitut demande au gouvernement allemand de mettre en place les incitants fiscaux et la réglementation qui sont attendus depuis longtemps pour la promotion de l'actionnariat salarié en Allemagne. Dans le contexte de taux d'intérêts très bas, la population allemande ne pourra ni maintenir son épargne ni obtenir le revenu permettant de faire face aux retraites et au vieillissement sans investir davantage en actions.
L'actionnariat salarié est le bon moyen pour s'initier à l'épargne sous forme d'actions. alheureusement, le nombre d'actionnaire salariés diminue en Allemagne. En fait, il n'a jamais été si bas. Les aspects fiscaux jouent un rôle majeur pour le développement de l'actionnariat salarié.
Si l'Allemagne veut vraiment promouvoir l'actionnariat salarié, elle doit adapter sa politique pour la mettre au diapason des pratiques internationales, avec des incitants beaucoup plus importants. Plus d'information

  Juin 2015 - Appel des dix grandes organisations allemandes
Dix grandes organisations allemandes ont lancé un appel pour un nouvel agenda politique de l'actionnariat salarié en Allemagne. Plus d'information

  Mai 2015 - Politiques fiscales pour l'actionnariat salarié
Voici la carte des pays d'Europe qui encouragent l'actionnariat salarié. En bleu, les 12 pays européens qui encouragent l'actionnariat salarié au moyen d'incitants fiscaux significatifs. C'est une minorité des 28 Etats Membres de l'Union Européenne. Mais cette minorité représente la part du lion pour ce qui est du nombre de grandes entreprises, de la capitalisation, ou de l'actionnariat salarié: 72% pour le nombre de sociétés cotées, représentant 72% des emplois, 77% de la capitalisation boursière, 83% des actionnaires salariés européens. Voir détails dans notre nouvelle publication sur "L'Actionnariat Salarié pour créer l'Union des Marchés des Capitaux".

  Mai 2015 - Union des Marchés des Capitaux
La Commission Européenne a lancé un Livre Vert et une consultation publique pour "créer une Union des Marchés des Capitaux".
Fait remarquable: avec la Fédération Européenne de l'Actionnariat Salarié, les grandes organisations européennes représentant l'éventail complet des acteurs privés de l'Union des Marchés des Capitaux convergent sur l'analyse et les propositions pour le développement de l'actionnariat salarié en Europe. Ainsi:
• EuropeanIssuers
La European Private Equity & Venture Capital Association
La Fédération des Bourses Européennes
Better Finance, la Fédération Européenne des Usagers des Services Financiers.
Détails

  21.04.2015: Answering the European Commission’s Green Paper on the Capital Markets Union, EuropeanIssuers, the European Private Equity & Venture Capital Association and the Federation of European Securities Exchanges published the EU IPO Report: "Rebuilding IPOs in Europe; Creating jobs and growth in European capital markets".
The Report points out the fact that the number of employee shareholders was recently declining in Europe. As the EFES evidenced, these changes are clearly related to the regressive fiscal policies in many European countries.
However, European companies need investment, to grow, to enter new markets, to develop new products and to create jobs. A healthy European capital market attracting long-term investors (especially households, employees and pension savers) is a critical route to channel such investment. More generally, "the links between savers, the original providers of capital, and the financial markets, which allocate that capital, have become less coherent".
The Report recommends that policymakers set the goal of creating an equity culture in Europe. That Member States should be encouraged to use tax policy to encourage long-term investing, providing tax incentives to encourage investment for the longer-term in equity. That fiscal incentives should be provided to support the development of employee share ownership across Europe.

  Avril 2015 - Les gouvernements européens parient à nouveau sur l'actionnariat salarié
Le tableau des récentes décisions politiques visant l'actionnariat salarié dans les pays européens montre un changement remarquable. Dans un  premier temps, au début de la crise, plusieurs pays ont pris des décisions négatives, pour réduire leurs dépenses. Du pur court-termisme. La France a donné la première ce mauvais signal, puis la Grèce, le Danemark, l'Irlande, les Pays-Bas entre 2009 et 2012.

Depuis 2012, les décisions politiques sont à nouveau positives pour la plupart, comme en Grande Bretagne, en Espagne, en Hongrie, en Autriche où les incitants fiscaux vont être doublés. Détails

  Avril 2015 - Une nouvelle étude indique un rendement de 62% au-delà de l'indice S&P500 pour les plans d'actionnariat salarié ESOP
Une nouvelle analyse de l'impact économique des plans ESOP de type S aux USA examine les tendances financières, la distribution aux participants, le rendement total et l'existence d'autres plans de retraite.  L'étude réalisée par EY indique que:
Les plans d'actionnariat salarié ESOP de type S sont en expansion. Ils représentaient 22% de tous les plans ESOP en 2002 et ils en sont à 42% en 2012. Le nombre de plans, le nombre de participants et les actifs nets sont tous en hausse.
Le rendement total pour les participants des plans S ESOP de 2002 à 2012 a été de 11.5% en taux annuel composé, soit 62% au-dessus du rendement annuel de 7.1% relevé pour l'indice S&P 500 pendant la même période. Détails

  Février 2015 - Divorce
301 milliards d'Euro. C'est le montant détenu par les salariés européens en actions de leur entreprise en 2014, nouveau record. Cependant, pour la troisième année de suite, le nombre d'actionnaires salariés a diminué  en Europe. Cette chute est à mettre en relation avec les politiques fiscales régressives dans beaucoup de pays européens. Au contraire, la Grande Bretagne a fait le choix de doubler les incitants fiscaux pour l'actionnariat salarié, considérant son développement comme un facteur de sortie de crise et un investissement pour l'avenir. Les politiques moins incitatives ont une conséquence directe en Europe continentale: la démocratisation de l'actionnariat salarié régresse, menant à une concentration des avoirs dans les mains des plus fortunés. Le graphique ci-dessous montre le divorce dramatique qui est en train de s'installer entre l'Europe continentale et la Grande Bretagne. Tandis que 30% des salariés étaient actionnaires dans les grandes entreprises britanniques en 2014 (le taux le plus élevé jamais enregistré), c'est une forte chute sous les 24% qu'on doit  observer sur le continent. Plus d'information

  Janvier 2015 - Signal d'alarme
Pour la troisième année de suite en 2014, le nombre d'actionnaires salariés en Europe à régressé. Ceci devrait être un signal d'alarme pour tout le monde. En fait, le nombre d'actionnaires salariés a diminué de 500.000 personnes en Europe continentale entre 2011 et 2014 (-8%) alors qu'il augmentait de 200.000 personnes en Grande Bretagne (+8%). Ces changements sont à mettre en relation avec les politiques fiscales régressives dans beaucoup de pays européens, alors qu'au contraire, la Grande Bretagne a fait le choix de doubler les incitants fiscaux pour l'actionnariat salarié, considérant son développement comme un facteur de sortie de crise et un investissement pour l'avenir. Telles sont les premières indications de notre recensement annuel de l'actionnariat salarié dans les entreprises européennes. Plus d'information



Le Centre Virtuel d'Information pour l'actionnariat salarié et la participation offre une image complète de chaque pays de l'Union Européenne. Pour chaque pays, un résumé de la législation est disponible, ainsi que l'information de base sur les aspects fiscaux, politiques, sociaux et culturels de l'actionnariat salarié et de la participation. Tout cela gratuitement et sur Internet. Plus d'information

  Décembre 2014 - L'Italie sur le bon chemin
Le 30 novembre, le Gouvernement italien a approuvé la motion parlementaire présentée par les députés Tidei, Galperto et Bargero pour la promotion de l'actionnariat salarié en Italie. Cette proposition est largement inspirée par les positions et par le travail de la Fédération Européenne de l'Actionnariat Salarié. Elle sera réalisée au moyen d'une nouvelle législation et d'un budget spécial. Plus d'information en italien
 

L'étude intitulée "Employee Financial Participation in Companies' Proceeds" a été publiée par le Parlement Européen en septembre 2012. Les auteurs de l'étude ont été sévèrement condamnés par le Tribunal de Bruxelles et l'étude a dû être définitivement retirée par le Parlement. Les auteurs de l'étude sont un consortium constitué par Ecorys et Case, représentés par les Professeurs Jens Lowitzsch et Iraj Hashi. En outre, l'étude a gravement induit en erreur le Parlement sur deux points cruciaux. Plus d'information

  Novembre 2014 - Les incitants fiscaux, le retour
On le sait, les incitants fiscaux sont un élément-clé pour le développement de l'actionnariat salarié. En pratique ce n'est pas aussi simple. Australie: Le Gouvernement travailliste avait mis fin aux incitants fiscaux pour les plans d'options, d'où un désastre pour l'actionnariat salarié et la création d'entreprises. Marche arrière toute: "Nous effaçons les décisions prises par le précédent gouvernement en 2009, qui ont pratiquement mis fin à l'actionnariat salarié dans ce pays" déclare le Premier Ministre Abbott. Danemark: Les incitants fiscaux aux plans d'actionnariat salarié ont été supprimés en 2012. Ils sont de retour: le Parlement danois est saisi dans ce sens. Pays-Bas et Grèce: Incitants fiscaux disparus en 2012. A quand le retour à la raison? France: Ordonnance surprise du Gouvernement Hollande, supprimant la législation qui obligeait l'Etat français à réserver aux salarié une part des actions privatisées. Au même moment, le Gouvernement britannique double les incitants fiscaux et en rajoute, considérant l'actionnariat salarié comme une clé de la reprise. Et l'ancien Commissaire européen Michel Barnier lance un appel dans la presse en France et en Grande Bretagne: "L'Europe ne sera gagnante que si nous poussons l'actionnariat salarié". Toute l'information dans notre revue de presse

  Octobre 2014 - Manifeste 2014: Les incitants fiscaux sont une condition indispensable

Les pratiques éprouvées dans le monde entier et un large éventail de recherches académiques ont montré que des incitants fiscaux inscrits dans un cadre réglementaire approprié sont une condition indispensable d'une politique de développement de l'actionnariat salarié.
Les pratiques confirmées par la recherche ont aussi montré que la balance de ces incitants fiscaux et de leurs résultats est positive à moyen et à long terme.
Les organisations qui encouragent le développement de l'actionnariat salarié demandent de façon constante la mise en place de législations incitatives et de soutiens fiscaux, dans un souci du bien commun (pour ce que ces politiques apportent en termes de supplément de croissance et de résultats, de partage des richesses, de contribution aux équilibres économiques et sociaux).
De nouveaux incitants fiscaux ouvrent la voie de développements positifs, tandis que les décisions politiques réductrices conduisent invariablement à la régression.

   

 

  Septembre 2014 - A la nouvelle Commission Européenne et au Parlement
Dans le monde entier, des Etats-Unis à la Chine en passant par l'Afrique, l'actionnariat salarié est mis en avant comme un facteur de relance de l'activité, de plus grande productivité et de meilleure cohésion sociale. C'est vrai aussi en Grande Bretagne, où les incitants dans ce sens viennent d'être spectaculairement renforcés.
Pour l'Europe aussi, le développement de l'actionnariat salarié peut être un facteur majeur d'investissement et de sortie de crise. L'Union Européenne doit faire ce choix politique.
Lettre au Président Jean-Claude Juncker 17-9-2014   

  Septembre 2014 - Manifeste FEAS 2014: Les incitants fiscaux sont une condition indispensable

Les pratiques éprouvées dans le monde entier et un large éventail de recherches académiques ont démontré la nécessité d'un cadre réglementaire appuyé sur des incitants fiscaux appropriés, comme condition indispensable d'une politique de développement de l'actionnariat salarié.
Les pratiques confirmées par la recherche ont aussi montré que la balance de ces incitants fiscaux et de leurs résultats est positive dans le moyen et le long terme.
Les organisations qui encouragent le développement de l'actionnariat salarié dans le monde entier demandent de façon constante et forte la mise en place de législations incitatives et de soutiens fiscaux, dans un souci du bien commun (pour ce que ces politiques apportent en termes de supplément de croissance et de résultats, de partage des richesses, de contribution aux équilibres économiques et sociaux).
De nouveaux incitants fiscaux ouvrent la voie de développements positifs, tandis que les décisions politiques réductrices conduisent invariablement à la régression.

   

 

  Juin 2014 - Le chemin de la Grande Bretagne
Les forts incitants fiscaux sont la base de la politique efficace de promotion de l'actionnariat salarié sous forme de plans ESOPs aux USA. Au contraire de l'Europe, cela a permis aux politiques publiques américaines d'atteindre le chiffre de quelques 11.000 entreprises sous ESOPs, contre seulement 300 entreprises un peu comparables en Europe.
L'idée est désormais largement partagée en Grande Bretagne d'impulser une politique semblable, permettant des gains de productivité, un plus haut niveau d'innovation, de meilleures performances financières et sociales. La loi de finance 2014 vient d'introduire deux nouveaux allégements fiscaux destinés à encourager le passage à l'actionnariat salarié:
Le premier allégement vise la vente d'un intérêt de contrôle dans une entreprise à un fonds  d'actionnariat salarié: la vente est désormais exemptée d'impôt sur la plus value.
Le deuxième allégement vise les bonus distribués aux salariés par les entreprises contrôlées par un fonds d'actionnariat salarié: jusqu'à £3.600 par an, ces bonus sont exemptés d'impôt sur les revenus.
Les nouveaux incitants fiscaux sont encore relativement modestes comparés à ce qui se fait pour les  ESOPs aux USA, mais la Grande Bretagne est clairement en train d'indiquer le chemin à suivre par tous les pays européens.

  Mai 2014 - Etude actionnariat salarié DEBORY ERES: la France toujours championne d’Europe
DEBORY ERES publie les résultats de l’édition 2014 de son étude sur l’actionnariat salarié des grands groupes cotés français. Basée sur l’analyse approfondie des documents de référence et des communiqués de presse et sur les informations issues de la FEAS (Fédération Européenne de l’Actionnariat Salarié), l’étude analyse l’actionnariat salarié en France par rapport à l’Europe ainsi que les opérations dans les entreprises du SBF120 de 2005 à 2013. L’analyse couvre aussi les opérations 2014 déjà connues et permet de donner les premières tendances de l’année. Plus

  Mai 2014 - Transparence
L'idée de développer l'actionnariat salarié est de plus en plus généralement admise dans les grandes entreprises européennes, en vue de meilleurs résultats en termes de performances et de gouvernance. Les premiers à être encouragés dans ce sens sont habituellement les "Top Executives". Viennent ensuite les cadres et enfin les salariés dans leur ensemble. De plus en plus nombreuses sont les entreprises qui adoptent des normes de détention ("shareholding guidelines") obligeant les dirigeants exécutifs à détenir l'équivalent de 100 à 300% du salaire annuel en actions de l'entreprise, pour chercher à aligner les intérêts des salariés et des actionnaires. Les 2.200 plus grandes entreprises européennes emploient 8.800 dirigeants exécutifs, chacun d'eux détenant en moyenne 13 millions d'Euros en actions de l'entreprise. Dans la plupart des grandes entreprises européennes (en fait 77%), la transparence à cet égard est complète (voir graphique). Par contre, le manque de transparence est flagrant dans un certain nombre de pays européens: Grèce, Luxembourg, Autriche, Belgique, Allemagne et quelques autres. Voir un chapitre détaillé à ce sujet dans le Recensement de l'Actionnariat Salarié en Europe en 2013. Plus d'information

                                                                                                                   Télécharger

  Avril 2014 - Entreprises cotées et non-cotées en bourse
On a parfois affirmé à l'aide d'exemples spécifiques que les entreprises non-cotées contrôlées par les salariés auraient mieux résisté à la crise financière que les autres. En Grande-Bretagne, le gouvernement de David Cameron en a même fait l'emblème de la construction d'un "employee-owned business sector", un secteur d'entreprises contrôlées par leurs salariés. Celles-ci auraient mieux résisté que les autres. L'image n'est pas la même quand on compare systématiquement toutes les grandes entreprises cotées et toutes les entreprises non-cotées contrôlées par leurs salariés en Europe.
Le graphique ci-dessous illustre cette comparaison pour ce qui est de l'emploi dans les deux types d'entreprises, de 2006 à 2013. Un chapitre détaillé à ce sujet se trouve dans le Recensement de l'Actionnariat Salarié en Europe en 2013. Plus d'information

                                                                                                                   Télécharger

   VIENT DE PARAÎTRE !
                                                

           RECENSEMENT EUROPEEN 2013
   Toute l'information sur l'actionnariat salarié et
   les plans d'actionnariat salarié, dirigeants exécutifs
   et salariés ordinaires dans les entreprises européennes,
   gouvernance d'entreprise et profit-sharing,
   représentation des salariés dans les conseils et
   discrimination des droits de votes de l'actionnariat
   salarié, comparaison des sociétés cotées et des
   sociétés non-cotées contrôlées par les salariés.
   150 pages, 100 tableaux et graphiques.  Plus
  


 
Mars 2014 - Discriminations dans les droits de votes
Dans la plupart des pays européens, les droits de votes des actionnaires salariés ne subissent pas de discrimination. Par contre, des discriminations importantes existent dans six pays. En France, les discriminations sont positives: les droits de votes des actionnaires salariés sont démultipliés, parce que les actions détenues depuis plus de deux ans reçoivent un droit de vote double. Au contraire, les droits de votes des actionnaires salariés souffrent de discriminations négatives dans cinq autres pays: Danemark, Allemagne, Finlande, Suède et Pays-Bas. Le cas-type est celui de la société qui émet deux classes d'actions, les actions A avec 10 votes et les actions B avec 1 vote. Les actionnaires de contrôle se réservent les actions A tandis que les plans d'actionnariat salarié sont basés sur les actions B. De ce fait, les droits de votes des actionnaires salariés sont sévèrement discriminés. Cela touche jusqu'à 45% des grandes entreprises en Suède. Plus

  Février 2014 - Avancées et menaces pour l'actionnariat salarié européen en 2014

L' actionnariat salarié européen s'inscrit dans un mouvement qui a vu l'émission de plans d'actionnariat salarié devenir une norme pour toutes les grandes entreprises dans tous les pays d'Europe.
Cependant, l'évolution récente est porteuse d'inquiétudes. En effet, un fait nouveau est apparu depuis deux ans: le nombre d’actionnaires salariés a cessé d’augmenter depuis 2011... Plus


  Février 2014 - Toujours plus de plans d'actionnariat salarié en Europe
Le Recensement 2013 de l'actionnariat salarié dans les pays européens paraîtra dans les prochains jours. Le recensement montre que les tendances se poursuivent. De plus en plus d'entreprises européennes ont des plans d'actionnariat salarié. En 2013, 85% des grandes entreprise européennes avaient des plans de toutes sortes, parmi lesquelles 53% avaient des plans pour l'ensemble de leurs salariés et 63% avaient des plans de stock options... Plus


                                                                                                                       Télécharger

  Janvier 2014 - 266 milliards d'Euro en 2013, comme avant la crise financière
En 2013, le capital détenu par les salariés dans les entreprises européennes a augmenté de 32% à 266 milliards d'Euro, au même niveau que juste avant la crise financière. En pourcentage, la participation détenue par les salariés n'a jamais été aussi élevée avec 2,99%. Cette nouvelle progression n'est due que secondairement à de nouveaux plans d'actionnariat salarié (environ 30% des grandes entreprises européennes ont lancé de nouveaux plans d'actionnariat salarié, comme d'habitude). La raison principale? Les prix des actions ont augmenté davantage dans les entreprises où la part de l'actionnariat salarié est la plus grande, conduisant mécaniquement à une participation moyenne plus élevée. C'est remarquable. Plus

                                                                                                              Télécharger

  Janvier 2014 - Politique de plus en plus favorable en Grande Bretagne
La fiscalité des plans d'actionnariat salarié va être deux fois plus encourageante. Fantastique nouvelle pour des millions d'actionnaires salariés, dit la presse anglaise. La politique économique se fonde toujours plus sur l'actionnariat salarié comme clé d'un modèle économique durable. Les années récentes ont vu se développer l'idée que l'actionnariat salarié devrait viser en priorité à donner aux salariés une part de contrôle dans les PMEs ("employee ownership"), plutôt que de favoriser un actionnariat salarié minoritaire dans les grandes sociétés cotées en bourse ("employee share ownership"). Le premier choix du Gouvernement est allé dans ce sens, avec un ensemble de mesures de soutien pour un montant global de 50 millions de livres, alors que des voix se faisaient même entendre pour proposer la fin des avantages fiscaux pour les plans d'actionnariat salarié dans les grandes entreprises. A présent un deuxième train de mesures vient d'être décidé avec 25 millions de livres supplémentaires pour la promotion des plans d'actionnariat salarié. Les montants immunisés d'impôts des plans d'actionnariat salariés les plus populaires dans les grandes entreprises seront doublés, passant de 250 à 500 livres par mois pour les plans SAYE et de 1.500 à 1.800 livres par an pour les plans SIP.

  Décembre 2013 - Nouvel indice boursier de l'actionnariat salarié
En Grande Bretagne, l'indice boursier Employee Ownership Index (EOI) vient d'être relifté et depuis juin 2013, il est calculé chaque jour par FTSE International. L'index a été créé il y a de nombreuses années pour tester l'hypothèse que les entreprises avec un fort actionnariat salarié ont une meilleure performance sur le long terme. Le EOI est un indice des sociétés cotées sur le London Stock Exchange. Curieusement, l'image des performances donnée par la nouvelle version du EOI est assez différente de ce que montrait la version précédente... Plus

  Décembre 2013 - Les salariés dans les conseils d'administration en Europe
La représentation des salariés dans les conseils est courante dans beaucoup de grandes entreprises européennes, que ce soit dans les conseils d'administration ou les conseils de surveillance. En France, cette représentation est particulièrement raffinée. Les salariés sont représentés dans les conseils qui comptent pour 51% des emplois dans les grandes entreprises. La représentation des actionnaires salariés couvre 29% des emplois et celle des salariés (actionnaires ou non) couvre 36% des emplois, tandis que 14% des emplois dans les grandes entreprises sont couverts par une double représentation dans les conseils, comptant à la fois des représentants des actionnaires salariés et des représentants des salariés. La publication détaillée sur la représentation des salariés dans les conseils vient de paraître… Plus

  Novembre 2013 - Les salariés dans les conseils d'administration
La représentation des salariés dans les conseils est courante dans beaucoup de grandes entreprises européennes, que ce soit dans les conseils d'administration ou les conseils de surveillance.
En France, les actionnaires salariés sont représentés dans les conseils d'administration de 13% des grandes entreprises (qui comptent pour 29% en termes d'emplois). La participation des actionnaires salariés dans les conseils est donc typique des très grandes entreprises.
Pour la représentation des salariés dans les conseils, elle est la norme en Europe pour 36% des salariés des grandes entreprises. On le voit dans le graphique ci-dessous. C'est le cas pour 95% des salariés des grandes entreprises en Autriche, en Allemagne, en Slovénie. En France, c'est le cas pour 51% des salariés dans les grandes entreprises (juste au-dessus de la moyenne européenne), alors que c'est  le cas pour 2,3% des salariés seulement en Grande Bretagne… et 0% en Italie.
Notre base de données des grandes entreprises européennes a d'abord rassemblé toute l'information sur l'actionnariat salarié dans les 2.200 plus grandes entreprises européennes (ce qui représente 25% de toutes les entreprises cotées en Bourse en Europe mais 94% en termes d'emplois et 97% en termes de capitalisation). Elle s'élargit maintenant aux questions de gouvernance d'entreprise. Une publication détaillée sur la représentation des salariés est à présent disponible.

Télécharger

  Octobre 2013 - Institut Syndical Européen
Un site Internet spécial worker-participation.eu a été mis en place pour être "le portail de l'information sur la participation des travailleurs en Europe", un remarquable travail produit par l'Institut Syndical Européen - European Trade Union Institute (ETUI). Dans cette optique, la participation des travailleurs est faite des pièces suivantes: Syndicats, négociation collective, représentation sur le lieu de travail, représentation dans les conseils d'administration, représentation européenne, représentation dans les domaines de la santé et de la sécurité et finalement, participation financière des salariés. Dans la vision du syndicalisme européen, l'actionnariat salarié appartient à la participation financière des salariés qui se compose de deux branches: Profit-sharing et actionnariat salarié. Le Profit-sharing est considéré comme "la forme la plus simple de la participation financière. Cette-ci peut être comprise comme une réglementation collective qui procure, en plus du salaire fixe, une rémunération variable dépendant des bénéfices de l'entreprise", - en fait, le salaire variable. Dans la vision du syndicalisme européen, l'actionnariat salarié apparaît enfin comme la dernière pièce de la construction participative. Plus d'information

  Septembre 2013 - Plan d'Action de la Commission européenne pour l'actionnariat salarié
La Commission européenne a récemment publié son nouveau Plan d'Action. En résumé, les actions suivantes seront entreprises:
La Commission va analyser la question plus en détail.
 La Commission va déterminer les initiatives susceptibles d'encourager le développement de systèmes d'actionnariat salarié transnationaux en Europe.
 La Commission va identifier et étudier les obstacles potentiels aux systèmes d'actionnariat salarié transnationaux.
 Subséquemment, la Commission prendra toutes les mesures propres à encourager l’actionnariat des salariés dans toute l’Europe.
Tout le détail du nouveau plan d'action de la Commission européenne est à télécharger ici 

  Juillet 2013 - Rectification à une étude du Parlement européen
La Direction des politiques économiques et scientifiques du Parlement Européen a publié une étude intitulée  "Employee Financial Participation and Companies' Proceeds". Cette étude a été présentée par la Commission Européenne comme le plus récent élément de référence européen sur le sujet, dans l'appel d'offres destiné à l'exécution du projet pilote européen pour la promotion de l'actionnariat salarié. Plus d'information

  Avril 2013 - Pour la première fois depuis le début de la crise financière... 
... pour la première fois, le nombre d'actionnaires salariés a cessé d'augmenter en Europe en 2012, et le taux de démocratisation de l'actionnariat salarié a baissé.
Une nouvelle différenciation est apparue entre les dirigeants d'entreprises et les salariés ordinaires.
La part des salariés ordinaires est en diminution constante depuis 2009. Par contre, les dirigeants ont augmenté leur part dans le capital des entreprises.
De ce fait, la capitalisation moyenne aux mains de chacun des 8.845 dirigeants exécutifs des grandes entreprises européennes en 2012 a atteint 9,1 millions d'Euro, à comparer à l'avoir moyen de 11.500 Euro détenu par chacun des 9,6 millions d'actionnaire salariés ordinaires.
Cette image d'un coup d'arrêt dans la démocratisation de l'actionnariat salarié européen depuis la crise financière peut être mise en relation avec les orientations négatives des choix politiques effectués récemment dans plusieurs pays européens concernant l'actionnariat salarié, notamment en Irlande, aux Pays-Bas, en France, ou même en Grande Bretagne.
De plus, rien d'efficace n'a été fait pour la promotion de l'actionnariat salarié dans les pays du Sud et de l'Est européen.
Voilà les principales conclusions du nouveau recensement économique de l'actionnariat salarié dans les pays européens en 2012. Plus d'information

  Mars 2013 - Un film sur l'actionnariat salarié aux USA
C'est quoi être un actionnaire salarié aux USA? "We the Owners: Employees Expanding the American Dream" raconte l'histoire de trois entreprises d'actionnariat salarié: New Belgium Brewing, Namasté Solar and DPR Construction. Le modèle ESOP est le plus typique de l'actionnariat salarié aux USA. Un ESOP est un Employee Stock Ownership Plan. Ce modèle a été particulièrement conçu pour la transmission d'entreprise aux salariés. Dans ce sens, il est clairement le plus efficace au monde. Il est organisé comme un plan de retraites, appuyé par de forts incitants fiscaux, aussi bien pour le propriétaire-vendeur (qui cède l'entreprise aux salariés) que pour les salariés (qui achètent ordinairement 100% de l'entreprise sans débourser un centime). Information détaillée

  Février 2013 - Du nouveau pour les plans d'actionnariat salarié en Grande-Bretagne
Le Gouvernement a donné le feu vert pour une réforme et une simplification de toutes les grandes formules d'actionnariat salarié en Grande-Bretagne au cours des prochains mois. C'est la suite d'une révision systématique entreprise par l'Office de Simplification Fiscale (Office of Tax Simplification), qui a conduit à la conclusion que des changements doivent être organisés rapidement pour assouplir et faciliter les plans d'actionnariat salarié. Plus

  Janvier 2013 - Un nouvel élan de l'Union Européenne pour l'actionnariat salarié en 2013
La Commission Européenne et le Parlement vont donner un nouvel élan à l'actionnariat salarié en 2013. Le budget européen 2013 a été voté par le Parlement, avec une ligne budgétaire pour un projet pilote destiné à installer dans chaque Etat membre un Centre pour l'Actionnariat Salarié de façon à organiser information, éducation et promotion de législations adaptées. De son côté, la Commission Européenne a annoncé son Plan d'Action pour moderniser le droit des sociétés et la gouvernance d'entreprise, y compris la possibilité d'encourager l'actionnariat salarié. Information détaillée

  Décembre 2012 - Une nouvelle vague d'actionnariat salarié en Europe
Une nouvelle vague d'actionnariat salarié se forme dans les grands pays européens. Grande Bretagne: La Ministre aux Relations Sociales Jo Swinson a rappelé que le Gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour développer fortement l'actionnariat salarié. "Nous devons éliminer les obstacles qui freinent les plans d'actionnariat salarié dans les enterprises britanniques". "Ces dernières années, l'actionnariat salarié et la co-entreprise n'ont pas été à la hauteur de ce qu'ils auraient dû être dans l'agenda du gouvernement." "Un actionnariat salarié beaucoup plus important est nécessaire dans les entreprises grandes et petites, parce que c'est un facteur de croissance économique", a dit Madame Swinson dans un discours au ESOP Centre de Londres. France: Le Président François a annoncé une remise à plat de l'actionnariat salarié et de l'épargne salariale. Pour une "nouvelle croissance", il faut une nouvelle législation pour tous ces mécanismes "de façon à les pérenniser, à les conforter, à les élargir sous certaines conditions et à les rendre stables sur le plan fiscal et social" a affirmé François Hollande. Allemagne: Comme l'avait promis le Ministre Philipp Rösler, le Ministère de l'Economie et des Technologies a ouvert un nouveau portail Internet pour l'actionnariat salarié. Italie: Fin juin, le Parlement a chargé le Gouvernement de proposer une nouvelle loi pour l'actionnariat salarié et la participation. Bientôt une fumée blanche à Rome.

  Novembre 2012 - Grande Bretagne: les décisions pour renforcer l'actionnariat salarié
La dynamique se poursuit pour faire de l'actionnariat salarié le moteur de la reprise. Le Gouvernement a annoncé une foule de décisions pour renforcer le secteur sous contrôle d'actionnariat salarié. L'établissement d'un Institut pour l'Actionnariat Salarié, un modèle "prêt à l'emploi" pour les entreprises sous contrôle d'actionnariat salarié, un travail de révision des incitants fiscaux pour l'actionnariat salarié, un guide pratique pour faciliter les reprises d'entreprises par les salariés, une évaluation des obstacles au financement des entreprises sous contrôle d'actionnariat salarié. Tous les détails

  Novembre 2012 - Actionnaire salarié ou actionnaire sous-salarié?
To be or not to be? Oui c'est encore au Royaume Uni. Chaque jour de nouvelles idées dans tous les sens pour renforcer l'actionnariat salarié. Le Chancelier George Osborne lance l'idée d'un nouveau type de contrat de "salarié-propriétaire" ("employee-owner"): les salariés recevront  des actions de leur entreprise à condition de renoncer à une série de dispositions du droit du travail, dans le cadre de ce contrat d'emploi d'un nouveau type. Tempête de polémiques! Réduire les droits du travail en échange d'actions? "L'idée d'Osborne est un fort encouragement à l'actionnariat salarié" a tout de suite déclaré la "Employee Ownership Association" à Londres. Et d'ajouter: "L'actionnariat salarié est désormais considéré comme la plus sérieuse alternative au modèle dominant de l'entreprise cotée en bourse et de son court-termisme intrinsèque". De son côté, le "National Center for Employee Ownership" a qualifié d'"horreur" les propositions du Chancelier Osborne, une "très mauvaise idée", aucune personne raisonable ne troquerait les droits du travail en échange d'un petit avantage fiscal. En conclusion, la plupart des organisations de l'actionnariat salarié se sont retrouvées pour considérer  qu'une réduction des droits du travail n'est pas la bonne voie pour renforcer l'actionnariat salarié. Tous les détails dans la revue de presse

  Octobre 2012 - Indice de l'Actionnariat Salarié
Et vous, iriez-vous investir dans un instrument financier s'il n'est pas transparent? On ne vous le souhaite pas! L'Indice boursier de l'Actionnariat Salarié (Employee Ownership Index) est publié en Grande Bretagne depuis 1992 par un cabinet d'avocats à Londres. Il montre que les entreprises de l'Indice de l'Actionnariat Salarié surpassent l'Indice de référence FTSE All-Share de 10% en moyenne chaque année depuis le lancement de l'Indice (cf. graphique). Pas mal, non?!! Nous avons posé la question à ce cabinet d'avocats: "Quelles entreprises font partie de l'indice?" Et voici la réponse: "Je regrette de ne pas pouvoir publier la liste des entreprises." Peut-être bien le seul indice boursier au monde dont la composition reste une inconnue?! Et vous, avez-vous des commentaires ou d'autres questions, envoyez-les nous en cliquant ici

  Septembre 2012 - Une nouvelle ère du capitalisme en Grande Bretagne
Le Gouvernement britannique annonce une nouvelle ère du capitalisme. "Jamais auparavant l'actionnariat salarié n'avait reçu autant d'attention en Grande Bretagne" affirme Norman Lamb, le Ministre de l'Emploi. Il s'agit de "mettre l'actionnariat salarié au cœur de l'entreprise britannique". En même temps, le Gouvernement a lancé une consultation publique à propos des plans d'actionnariat salarié. Il est clair que les plans d'actionnariat salarié dans les grandes entreprises devraient retenir une attention prioritaire, comme le montre la comparaison avec la France. C'est ce qui apparaît de la réponse de la FEAS à la consultation

  Septembre 2012 - Typologie de l'actionnariat salarié
Les observations empiriques et statistiques permettent d'identifier une typologie de l'actionnariat salarié: En-dessous de 1% l'actionnariat salarié apparaît insignifiant ou embryonnaire; à partir de 1% il devient significatif; à partir de 6% il est stratégique; à partir de 20% il devient déterminant, et au-delà de 50% il est en position de contrôle. Il y a évidemment là un lien avec la gouvernance d'entreprise. Il est remarquable de voir que l'actionnariat salarié se trouve en position stratégique, déterminante ou de contrôle, non seulement dans des entreprises petites ou moyennes (c'est le cas de nombreuses coopératives de salariés), mais aussi dans un nombre considérable d'entreprises parmi les plus grandes en Europe. Plus d'information

  Juillet 2012 - Sommet de l'Actionnariat Salarié 2012
A Londres le 4 juillet, le premier Sommet de 'Actionnariat Salarié était organisé par le Vice-Premier Ministre Nick Clegg avec les Ministres Norman Lamb et Francis Maude. "Nous sommes complètement enthousiastes pour l'actionnariat salarié" a dit Norman Lamb. "Jamais encore auparavant l'actionnariat salarié n'avait reçu autant d'attention en Grande Bretagne". On est obligé de constater que la législation britannique s'est révélée beaucoup moins efficace que celle de la France. Plus d'information

  Juillet 2012 - Recommandations au Gouvernement britannique
Relancer la croissance est la première priorité du Gouvernement. Le Conseiller du Gouvernement pour l'actionnariat salarié vient de publier son rapport, contenant 28 recommandations pour la promotion de l'actionnariat salarié en Grande Bretagne. Les recommandations visent principalement la promotion de l'actionnariat salarié dans les PME possédées à 25% au moins par les salariés. Plus d'information

  Juillet 2012 - Le Rapport Nuttall
Le rapport du Conseiller spécial du Gouvernement britannique pour l'actionnariat salarié, vingt-huit recommandations pour développer l'actionnariat salarié en Grande Bretagne, de manière à faire de l'actionnariat salarié le moteur principal de l'entreprise britannique. Le Rapport Nuttall

  Juin 2012 - Le Parlement européen est au travail
Lors de l'audition publique organisée au Parlement européen le 22 mars, nous avons exprimé la demande d'un budget spécifique de 2.5 millions d'Euro pour la promotion de l'actionnariat salarié à travers l'Europe. Une proposition claire, simple, peu coûteuse. Elle doit permettre d'organiser dans chaque pays membre de l'Union européenne un centre d'information et d'éducation à l'actionnariat salarié. C'est le point-clé pour combattre les obstacles aux plans d'actionnariat salarié multinationaux, une condition pour "un marché unique de l'actionnariat salarié". A présent, le Parlement est au travail. Nous espérons une décision efficace. Plus d'information

  Juin 2012 - Taux de démocratisation de l'actionnariat salarié en Europe
Le taux de démocratisation de l'actionnariat salarié mesure la proportion d'actionnaires salariés parmi l'ensemble des salariés. Il est en augmentation constante dans les entreprises européennes depuis 30 ans, y compris à travers la récente crise financière (voir graphique). Il est monté à 30.1% en 2011, ce qui signifie que près d'un tiers des salariés aujourd'hui sont co-propriétaires de leur entreprise. Ce taux de démocratisation devrait encore monter pour atteindre les 50-60% dans un futur proche. Plus d'information

  Mai 2012 - Rapport de l'audition publique au Parlement européen
 


Le rapport de l'audition publique vient de paraître. L'audition s'est tenue au Parlement européen le 22 mars grâce à l'aimable invitation de la Présidente de la Commission de l'Emploi et des Affaires Sociales Pervenche Berès, et avec le Commissaire pour le Marché Intérieur Michel Barnier.

Elle a permis de déposer sur la table du Parlement une proposition budgétaire destinée à soutenir le développement de l'actionnariat salarié dans tous les pays européens… Télécharger le Rapport
Compte-rendu  et  Synthèse en français par Confrontations Europe

  Mai 2012 - Recensement de l'actionnariat salarié dans les pays européens en 2011
Le nouveau recensement est disponible. Les résultats sont basés sur le recensement de l'actionnariat salarié dans les 2.505 plus grandes entreprises européennes, employant 32,8 millions de personnes en 2011. Au sommaire: principales tendances du recensement en 2011, plus de 50 tables et graphiques, taux de démocratisation de l'actionnariat salarié dans les différents pays européens, parts  relatives des Top Executives et des autres salariés, liste des cas les plus remarquables... Plus d'information

  Avril 2012 - Une lettre de François Hollande et une de Nicolas Sarkozy
Une lettre de François Hollande en réponse à la Fédération française des associations d'actionnaires salariés. Télécharger la version complète
La lettre de Nicolas Sarkozy

  Avril 2012 - Michel Barnier: l'actionnariat salarié, symbole de cohésion sociale
L'Europe a besoin de cohésion sociale, et l'actionnariat salarié en est un symbole qui doit être soutenu à tous les niveaux. C'est la conclusion exprimée par le Commissaire Européen au Marché Intérieur Michel Barnier ainsi que par la Présidente de la Commission de l'Emploi et des Affaires Sociales du Parlement Européen, Pervenche Berès, à l'issue de l'audition publique au Parlement Européen le 22 mars. Celle-ci a permis de déposer sur la table du Parlement une proposition budgétaire destinée à soutenir le développement de l'actionnariat salarié dans tous les pays européens… Plus d'information

  Avril 2012 - L'actionnariat salarié en Europe en 2011
La capitalisation détenue par les actionnaires salariés dans les entreprises européennes est montée à 232 milliards d'Euro en 2011, plus très loin des sommets atteints en 2007, et la part des salariés dans le capital de leurs entreprises a retrouvé sa tendance à la hausse à 2.83% (cf graphique). Plus d'information

  Mars 2012 - L'actionnariat salarié dans les pays européens en 2011
Les nouveaux chiffres montrent que l'actionnariat salarié européen n'a pas cessé de croître depuis la crise financière. C'est la principale conclusion du "Recensement Economique de l'Actionnariat Salarié dans les Pays Européens en 2011". La conclusion était déjà la même en 2010, voilà donc une confirmation.
En 2011, 9.9 millions d'actionnaires salariés détenaient une participation de 232 milliards d'Euro dans leurs entreprises, contre 9.5 millions détenant 197 milliards d'Euro l'année précédente. Le nombre d'actionnaires salariés a augmenté davantage en Espagne, en Suède, au Danemark et en France, tandis qu'il régressait au contraire en Italie, en Grèce, au Portugal, de même qu'en Allemagne, en Belgique et en Irlande.
Le recensement donne une information complète et exhaustive sur les 2.505 plus grandes entreprises européennes en 2011, avec 32.8 millions de salariés en 2011. Plus d'information

  Février 2012 - Audition publique au Parlement Européen le 22 mars
Le Comité Economique et Social Européen a récemment appelé les institutions européennes et les gouvernements à une nouvelle initiative appuyée par une ligne budgétaire spécifique dans le budget de l'UE. Celle-ci devrait permettre l'installation et le financement dans chaque pays d'un Centre Européen pour l'Actionnariat Salarié afin de faciliter l'information et l'éducation des entreprises, des salariés et du public en général. L'audition au Parlement le 22 mars sera l'occasion de faire une proposition budgétaire précise.
Le programme de l'audition   La proposition budgétaire

  Décembre 2011 - L'actionnariat salarié et la gouvernance d'entreprise dans l'Union Européenne
La Commission Européenne vient de publier un Livre Vert et elle a lancé une consultation publique sur la gouvernance d'entreprise dans l'UE. La question 23 vise l'actionnariat salarié: "Y a-t-il des mesures à prendre et, dans l'affirmative, lesquelles, pour promouvoir au niveau de l'UE la participation des salariés au capital?" Beaucoup de réponses ont été reçues, venant d'entreprises, d'organisations, de syndicats, de la société civile et d'autorités publiques. Sur l'actionnariat salarié, la Commission  a reçu 252 réponses de 34 pays. Globalement, les réponses sur l'actionnariat salarié sont positives. La question posée par la Commission recueille 65% d'opinion favorable. Dommage que dans sa formulation en anglais, la question était ambiguë: Beaucoup de réponses sont positives à l'idée de promouvoir l'actionnariat salarié à l'échelon européen, tandis que d'autres sont négatives, de peur de voir Bruxelles restreindre leur liberté d'action dans ce domaine (par exemple, toutes les entreprises suédoises ont envoyé la même réponse agressivement négative). Plus d'information

  Décembre 2011 - Une bibliothèque pour l'enseignement sur l'actionnariat salarié
CLEO est la "Curriculum Library on Employee Ownership". C'est la plus grande bibliothèque en ligne  d'enseignement, de formations et de matériaux sur l'actionnariat salarié (livres, articles, études de cas, modules de formation, etc). Plus d'information

  Novembre 2011 - La Gouvernance d'Entreprise dans l'Union Européenne
La Commission Européenne vient d'organiser une consultation publique sur "Le Cadre de la Gouvernance d’Entreprise dans l’UE". Toutes les contributions sont à présent publiées, y compris la nôtre. La Question 23 visait l'actionnariat salarié: "Y a-t-il des mesures à prendre et, dans l’affirmative, lesquelles, pour promouvoir au niveau de l’UE la participation des salariés au capital?" Nous avons bien entendu donné une réponse positive, en affirmant que "L'intérêt du personnel dans la viabilité à long terme de son entreprise va de plus en plus être un élément crucial de la confiance et de la gouvernance d'entreprise. Non seulement, les salariés peuvent contribuer de manière importante à accroître la proportion d'actionnaires de long terme, mais on va voir que l'actionnariat salarié lui-même sera de plus en plus perçu comme un indice de confiance." Nous sommes heureux de voir que de nombreuses organisations ont elles aussi donné des réponses encourageantes, notamment les organisations syndicales telles que la Confédération Européenne des Syndicats ou UNI. Toutes les contributions sont disponibles ici, tandis que celle de la FEAS peut être téléchargée ici

  Novembre 2011 - Euroshareholders
Euroshareholders est l'organisation européenne des associations d'actionnaires individuels. Elle a été fondée en 1992, tandis que la Fédération Européenne de l'Actionnariat Salarié (FEAS) se constituait en 1998. Les deux organisations ont développé une bonne coopération au fil des années, considérant un nombre d'objectifs communs en matière de gouvernance des entreprises en Europe, de droits des actionnaires et d'égalité de traitement, d'harmonisation européenne, d'éducation financière et de recherche scientifique sur la finance et les marchés des capitaux. Les deux organisations ont décidé de renforcer leurs liens. Ainsi, la récente assemblée générale d' Euroshareholders, réunie à La Haye, a accueilli à l'unanimité la FEAS comme nouveau membre associé, tandis que réciproquement, Euroshareholders se joindra aux membres associés de la FEAS.  Plus d'information

  Octobre 2011 - Un nouvel appel des institutions européennes
Le Comité Economique et Social Européen (CESE) accueillait la "semaine de la participation financière des travailleurs" il y a quelques jours à Bruxelles. Le CESE est l'organe qui représente les partenaires sociaux et la société civile européenne. Un nouvel appel a été lancé pour développer l'actionnariat salarié dans les entreprises européennes.
  Chaque Etat Membre de l'UE devrait rendre disponible "un modèle d'incitation optionnel, homogène et simple", permettant d'harmoniser et de faciliter les plans multinationaux d'actionnariat salarié.
  Le "modèle ESOP" pour la transmission d'entreprises aux salariés dans les PME devrait être mis en place en Europe, comme il l'a été avec succès aux USA depuis 1974. C'est la seule voie pertinente et réaliste pour développer l'actionnariat salarié dans les PME.
  Une ligne budgétaire ad hoc devrait être votée par le Parlement Européen, afin d'installer et de financer dans chaque pays membre de l'Union Européenne un Centre Européen pour l'Actionnariat Salarié (European Center for Employee Ownership) permettant de mettre information, formation et conseils à la disposition des salariés, des entreprises et du public en général.

  Septembre 2011 - Deux organisations particulières en Grande Bretagne
Deux organisations particulières ont eu une influence majeure pour la popularité de l'actionnariat salarié en Grande Bretagne. La première a été fondée en 1979, avec l'aide de la chaîne de grands magasins John Lewis et d'autres entreprises. A l'origine, c'était une organisation  de conseil, sous le nom de Job Ownership Ltd. Le journaliste Robert Oakeshott en était le père spirituel, malheureusement décédé en juin dernier. Robert a aussi été un des fondateurs de la Fédération Européenne de l'Actionnariat Salarié en 1998. L'organisation a été récemment rebaptisée Employee Ownership Association, se présentant comme "la voix des co-entreprises en Grande Bretagne".  La deuxième organisation appelée ifs ProShare (à l'origine simplement ProShare) a été fondée en 1992 par la Trésorerie Royale, la Bourse de Londres et un groupe de grandes entreprises. Elle se présente comme "la voix des services d'actionnariat salarié en Grande Bretagne".

  Septembre 2011 - Talvivaara
Les salariés de la Talvivaara Mining Company ont décidé le 18 juin 2011 d'établir un fonds de placement d'entreprise ("personnel fund") pour gérer les bonus reçus de l'entreprise. Le fonds investira une part de ses actifs en actions de l'entreprise. Le fonds est géré par des représentants élus par les salariés. Le "personnel fund" est une forme typique de l'actionnariat salarié dans les grandes entreprises en Finlande.

  Août 2011 - Bourses: Les grands patrons achètent tout ce qu'ils peuvent
Avec la braderie des actions en bourse, un phénomène s'est mis en place partout ces dernières semaines: les grands patrons achètent tant qu'ils peuvent les actions de leurs entreprises.
C'est ce que montre la multiplication par centaines des communiqués d'"internal dealing". En Italie, rafle sur Eni, sur Enel, sur Mediobanca, sur IntesaSanpaolo, chez Indesit et des dizaines d'autres. Ce sont des paquets d'actions par millions qui sont rachetées par les dirigeants. En Allemagne, même chose chez Metro, chez BASF… En Suède chez Husqvarna. En France chez Air Liquide, chez Alcatel-Lucent… Pareil chez Barclays, chez Shell, toutes les grandes entreprises sont touchées.
En deux mots: Les court-termistes s'enfoncent dans la panique, et les investisseurs de long terme en profitent pour acheter à bas prix, grands patrons en tête.
Et le salarié lambda? Ce qui est bon pour les dirigeants devrait l'être aussi pour l'actionnariat salarié.
Malheureusement, dans beaucoup trop de pays encore, il manque une législation qui favorise un modèle simple et pratique d'actionnariat salarié.
Quels sont les mauvais élèves de la classe européenne dans ce domaine? Portugal, Italie, Grèce, Espagne. Cette liste vous dit quelque chose? Oui, on retrouve ici la même liste des pays qui sont montrés du doigt dans la crise des taux d'intérêt en Euro. Ces pays ont besoin de réformes structurelles, cela passe aussi par le développement de l'actionnariat salarié. Dans le fond de la classe aussi: la Belgique, les Pays-bas, les pays d'Europe centrale et orientale.
Quelle est la conséquence de ce défaut de législation? Dans tous ces pays, il n'y a que 10 ou 15% d'actionnaires salariés dans les grandes entreprises, contre 30% en moyenne en Europe. Chez les bons élèves, on monte à 25, 30, voire 50%. Ce sont la Norvège, la Suisse, la Finlande, la Grande Bretagne, la Suède, la France. En effet, depuis 10 ans, l'actionnariat salarié est devenu un ingrédient du "modèle nordique".
Récemment, les partenaires sociaux européens ont lancé un appel aux gouvernements. C'est le Comité Economique et Social Européen qui en a pris l'initiative. Le Comité rassemble en Europe les représentants des entreprises, les syndicats et la société civile. L'avis du Comité est clair et net.
Pour les grandes entreprises, il faut dans chaque pays européen une législation adaptée pour faciliter la mise en place d'un modèle simple et pratique d'actionnariat salarié.
Pour les petites et moyennes entreprises, il faut suivre l'exemple des USA. Il y a 40 ans, ceux-ci ont créé un mécanisme financier qui permet aux salariés d'acheter leurs entreprises sans devoir payer un centime, au moyen d'un crédit à long terme. C'est le modèle "ESOP". Le même mécanisme financier devrait être aussi introduit en Europe.
On le verra de plus en plus au cours des prochaines années: l'actionnariat salarié est la condition pour des entreprises et des économies plus fortes et pour une meilleure gouvernance.
L'avis du Conseil Economique et Social Européen est disponible à la page http://www.efesonline.org/EESC/FR.htm

  Juillet 2011 - Nouvelle étude sur les effets de l'actionnariat salarié
La plus grande étude à ce jour aux USA sur les connections entre les différentes formes de participation au capital, la culture d'organisation et les performances des entreprises. D'autre part, le National Bureau of Economic Research a publié un important recueil d'études éditées par les économistes Richard Freeman, Joseph Blasi et Douglas Kruse qui met en évidence différents points-clés: la moitié des salariés du secteur privé bénéficient de l'une ou l'autre forme de participation avec leur employeur; la participation contribue à une meilleure satisfaction pour les salariés et à la productivité. Enfin, une recherche sur un très large groupe de grandes entreprises de 1999 à 2008, montrent une plus grande stabilité d'emploi en cas de récession dans les entreprises avec actionnariat salarié. Plus

  Avril 2011 - Croissance ininterrompue de l'actionnariat salarié européen depuis la crise financière
Le nombre d'actionnaires salariés approche les 10 millions en 2010 dans les grandes entreprises européennes  (sur 32.6 millions de salariés). Le nombre d'entreprises qui ont de l'actionnariat salarié est en augmentation (91.7%), de même que celles qui ont des plans d'actionnariat pour l'ensemble de leurs salariés (53.7%) et celles qui ont des plans de stock options (64.1%).
Cependant, des différences sensibles se marquent entre les pays: augmentation notable du nombre d'actionnaires salariés en Espagne, en Pologne, en France et dans les pays nordiques (Danemark, Suède, Norvège, Finlande), diminution en Belgique, en Irlande et aux Pays-Bas.


Globalement, la valorisation de l'investissement des salariés dans le capital de leur entreprise est remontée à 192 milliard d'Euro en 2010. En % détenus, pour la première fois depuis longtemps, il y a eu une légère baisse (de 2.82% à 2.71%). Cependant, la part des dirigeants exécutifs a augmenté; ce sont les employés "ordinaires" qui ont vu leur part se réduire.
Les informations détaillées sont à paraître en mai prochain dans le "Recensement Economique de l'Actionnariat Salarié dans les Pays Européens en 2010". Télécharger

  Mars 2011 - Un Marché Unique Européen pour l'actionnariat salarié
Le Commissaire Européen Michel Barnier a lancé une vaste consultation sur le projet de nouvel "Acte pour le Marché Unique". Le marché unique a été créé dans le but d’abolir les obstacles et de simplifier les réglementations. Il devra aussi comporter un marché unique européen pour l'actionnariat salarié. Plus

  Mars 2011 - L'actionnariat salarié permet d'améliorer les performances de l'entreprise
De nombreuses recherches en sciences sociales ont montré que la combinaison d'un actionnariat salarié offert à tous et d'une culture d'entreprise participative augmente la performance de l'entreprise. De nombreux résultats de recherches ont été produits là-dessus aux USA depuis longtemps. Une première étude économétrique est maintenant renseignée en France: D'après le Centre d'Analyse Stratégique de la République française, la performance sociale des établissements ayant un dispositif d'actionnariat salarié est de 52% supérieure à celle des établissements n'ayant ni actionnariat salarié ni intéressement ni plan d'épargne d'entreprise. Plus

  Février 2011 - Présidence du Conseil de l'Union Européenne – Conférence sur l'actionnariat salarié
La conférence a exprimé son soutien aux propositions du Comité Economique et Social Européen demandant:
Visant les grandes entreprises: Chaque pays européen devrait rendre disponible "un modèle d'incitation optionnel, homogène et simple, qui proposerait une configuration fiscale et un niveau d'incitation identiques dans toute l'UE".
Visant les PME: Chaque pays européen devrait fortement encourager la transmission d'entreprise aux salariés, comme les USA le font depuis 1974 – c'est le concept d'un "modèle ESOP européen" pour les PME.
Le rapport de la conférence vient de paraître. Plus

  Février 2011 - Note d'analyse du Centre d'Analyse Stratégique de la République française
D'après le Centre d'Analyse Stratégique de la République française, la performance sociale des établissements ayant un dispositif d'actionnariat salarié est de 52% supérieure à celle des établissements n'ayant ni actionnariat salarié ni intéressement ni plan d'épargne d'entreprise; il faut améliorer l'efficacité de l'actionnariat salarié en assurant la représentation des actionnaires salariés. Plus

  Janvier 2011 - Controverse sur l'actionnariat salarié en Grande Bretagne
La chaîne de grands magazins John Lewis Partnership est habituellement décrite comme la meilleure référence de l'actionnariat salarié en Grande Bretagne. Un chant de sirènes monte du gouvernement de David Cameron pour promouvoir l'actionnariat salarié à la John Lewis en vue de moderniser les services publics. "Mais John Lewis n'est pas ce qu'on prétend", vient de lancer un expert. "Il ne s'agit pas vraiment d'actionnariat salarié. Le point intéressant quand on examine soigneusement le mode de fonctionnement de l'entreprise est qu'il est très difficile de voir qui décide effectivement de la nomination et de la révocation des administrateurs du trust de contrôle. En un sens il s'agit d'une oligarchie autocontrôlée puisque c'est le conseil d'administration de l'entreprise qui forme le comité chargé de nommer et de révoquer les administrateurs du trust." Plus

  Janvier 2011 - Nouvelle étude: les plans de stock options pour tous ont un effet bénéfique
Une des recherches les plus complètes et les plus convaincantes vient d'être publiée sur l'effet des plans de stock options. En examinant les plans de stock options destinés aux salariés non-dirigeants  et les performances d'entreprise mesurées par le ROA, les auteurs parviennent à la conclusion que l'existence de plans de stock options pour tous a un effet positif sur la performance d'entreprise, tandis qu'au contraire, l'effet sur la performance est négatif lorsque les stock options ne bénéficient qu'à un petit groupe de dirigeants. Plus

  Décembre 2010 - L'étude ASRA 2010
L'étude ASRA 2010: Actionnariat Salarié dans les Rapports Annuels des grandes entreprises françaises permet de visualiser une évolution remarquable de l'actionnariat salarié en France sur 10 ans 2000-2009, à la fois en termes de tendance (forte croissance sur 10 ans) et de conjoncture (poussées en périodes de dépréciation des actifs financiers, temporisation en périodes d'appréciation des actifs) Détail

  Septembre 2010- Comité Economique et Social Européen
Le Comité Economique et Social Européen (CESE) est l'organe qui représente les partenaires sociaux et la société civile européenne. Il a un rôle-clé à jouer dans le processus de décision de l'Union Européenne et il est en train de préparer un avis d'initiative sur la Participation Financière des Salariés.  Le projet SOC/371 peut être téléchargé ici dans toutes les langues
La participation financière des employés en Europe a pris un essor soudain. Cependant, en dépit de cette dynamique positive, seuls quelques pays connaissent à ce jour une participation financière à une échelle qui implique une part importante de la population active. Dans ce contexte, on doit mettre l'accent sur les points suivants:
-  Postulats de la Commission Européenne – Les modèles devraient être accessibles à tous les salariés et ne pas se substituer à la rémunération existante, mais apporter un complément. Dans cette optique, il est nécessaire de prendre de nouvelles mesures politiques concrètes.
-  Europe 2020 – La participation des employés accroît la compétitivité des entreprises européennes en les ancrant dans la région, en augmentant la productivité et en favorisant le développement durable. Il convient de souligner cette fonction, qui constitue un instrument de la politique relative aux entreprises.
-  Promotion d'un modèle européen – L'approche modulaire (building block approach) doit servir de point de départ pour une stratégie dans ce sens.
-  Succession d'entreprise pour les PME – Depuis 50 ans aux États-Unis, les plans d'actionnariat des employés ("Employee Stock Ownership Plan" ou ESOP) constituent un moyen avéré afin d'opérer une succession d'entreprise sur un mode collectif, grâce à une société fiduciaire par l'entremise d'un plan de participation des employés au capital.
-  Intervention et participation de l'État – Propositions: extension de la participation des employés en contrepartie à un soutien de l'État (par exemple: New Opel); promotion de la reprise d'entreprises par le personnel dans le cadre des activités d'octroi de crédit par les banques qui bénéficient de garanties étatiques.
-  Utilisation d'incitations fiscales optionnelles à des fins de promotion – Les incitations fiscales ne sont certes pas une condition absolue à la participation des employés, mais elles induisent des effets clairement positifs dans les pays où elles existent.
L'avis préparera le terrain pour:
-  l'adoption d'une recommandation du Conseil européen pour une plate-forme européenne pour la participation financière des salariés employés sur la base de l'"approche modulaire";
-  l'inclusion de la participation des employés dans le règlement du Conseil sur le statut de la société privée européenne ainsi que dans les activités liées au "Small Business Act";
-  la mise au point d'un concept pour la Banque Européenne d'Investissement visant à lier une augmentation du volume des crédits accordés aux PME à un accroissement de la participation des employés, et notamment à la notion de plan d'actionnariat des employés (ESOP), en vue du  financement de la succession de l'entreprise.

  Juin 2010 - Beau temps pour l'actionnariat salarié en Europe
L'Association française de la gestion financière vient de publier son enquête annuelle sur l'épargne salariale en 2009: succès, engouement, intérêt croissant. En Grande Bretagne, les résultats 2009 sont tombés pratiquement au même moment: boom de popularité pour les plans d'actionnariat en 2009, forte croissance de l'actionnariat salarié à travers les plans d'épargne salariale. Notre propre Recensement Economique Annuel confirme pour l'ensemble des pays européens. D'un autre côté, les partenaires sociaux sont en train de préparer un nouvel avis d'initiative sur la participation financière des salariés, dans le cadre du Comité Economique et Social Européen. Plus

Mai 2010 - Conférences européennes à Rome et à Bruxelles
Deux conférences importantes sur l'actionnariat salarié se tiendront prochainement en Europe. A Rome les 16-17 septembre, sous le haut patronage du Président de la République italienne, "Exercice des droits des actionnaires salariés dans les entreprises européennes". Quelles sont les bonnes pratiques pour l'exercice des droits des actionnaires salariés? Quels sont les modèles, les obstacles en Europe, les améliorations possibles? A Bruxelles dans le programme de la Présidence belge de l'Union Européenne, "Dix ans de politiques publiques pour l'actionnariat salarié en Europe – passé, présent, futur". Plus

Mai 2010 - Un chat est un chat
Un chat est un chat. C'est le débat en cours sur le Forum Internet de l'Actionnariat Salarié Européen.  La crise financière provoque une nouvelle prise de conscience politique à propos de l'actionnariat salarié. Celui-ci apparaît de mieux en mieux comme un facteur de vision à long terme et de meilleure gouvernance pour les entreprises européennes. Le vieux concept de participation financière des travailleurs est dépassé et confus. C'est d'actionnariat salarié qu'il s'agit maintenant ! Il est facile d'accéder au Forum. Plus

Mai 2010 - Grincements de dents en France
La transposition de la Directive Droits des Actionnaires fait grincer les dents en France. Chaque pays de l'Union Européenne doit transposer la Directive dans sa législation. Celle-ci vise à faciliter l'exercice des droits des actionnaires. En France, cette transposition a pris beaucoup de retard. En outre, les projets de transposition du Ministère de la Justice créent des difficultés et des obstacles pour les salariés. Le projet et les réactions

Mars 2010 - Démocratisation de l'actionnariat salarié
Chaque grande entreprise européenne compte en moyenne 4 dirigeants exécutifs, chacun détenant 6.475.000 € en actions de son entreprise en 2009. Presque toutes les grandes entreprises européennes ont aujourd'hui des plans d'actionnariat salarié. La plupart expriment l'idée que l'actionnariat salarié doit être développé en vue d'aligner les intérêts des salariés et des actionnaires. Cependant, beaucoup d'entreprises ont commencé avec des plans destinés aux dirigeants. Par comparaison, il y avait 9.3 millions d'actionnaires parmi les salariés ordinaires en 2009, chacun détenant 10.000 €. Beaucoup de discussions sur la rémunération des dirigeants, ces derniers temps. On pourrait aussi parler d'actionnariat. Plus

Mars 2010 - Droits des actionnaires salariés dans les entreprises européennes
Quelles sont les bonnes pratiques pour l'exercice des droits des actionnaires salariés? Quels sont les modèles, les obstacles en Europe, les améliorations possibles? Un Rapport Européen sera rédigé avec le soutien de la Commission Européenne et une Conférence Européenne se réunira à Rome les 16-17 septembre 2010. Et voilà le site Internet spécialisé

Mars 2010 - Les salariés européens ont globalement tiré parti des cours dépréciés des actions

                                                                                    2009                 2008                 2007                 2006
Actionnaires salariés                                                        9.3 millions        9 millions           8.4 millions
Part détenue par les salariés                                             2.86%               2.79%               2.75%              2.43%
Capitalisation détenue par les salariés                            166 milliards €   249 milliards €   291 milliards €   213 milliards €
% d'entreprises européennes avec actionnariat salarié       91%                 83.8%               81.4%               77.4%
% avec plans pour l'ensemble des salariés                       53.1%               50.9%               49%                 45.2%
% qui ont lancé de nouveaux plans dans l'année               30.3%               35.3%               26.5%


En bref: les salariés européens ont globalement profité des cours dépréciés des actions pour augmenter leur part. C'est la principale conclusion du nouveau Recensement Economique de l'Actionnariat Salarié dans les Pays Européens en 2009. Plus

Mars 2010 - La Commission Européenne en avant
En Grande Bretagne, l'actionnariat salarié est au coeur du débat politique pour les élections nationales (voir revue de presse). De son côté, le nouveau Commissaire Européen au Marché Intérieur, Michel Barnier s'engage lui aussi dans une interview au journal Les Echos: "Je compte proposer un ensemble de mesures visant à rendre les entreprises plus responsables en matière de corporate governance : en renforçant la transparence, en permettant aux actionnaires de contrôler davantage la rémunération des dirigeants, mais aussi en donnant plus de place à l'actionnariat salarié…" Allez Michel !!… Plus

Février 2010 - Happy end en Italie
Chaque pays européen est en train de transposer dans sa législation la Directive McCreevy sur les droits des actionnaires. Dans un premier temps, le projet de transposition mettait en danger l'existence des associations d'actionnaires salariés en Italie. Heureusement, la nouvelle législation confirme finalement leur rôle.

  - nouveau logo pour les coopératives de travail associé en France
La CGSCOP – la Confédération Française des Sociétés Coopératives de Production lance un nouveau logo commun pour toutes les coopératives de production en France… Plus

Janvier 2010 - 2010 une année-clé
2010 est une année-clé pour la promotion de l'actionnariat salarié au niveau politique en Europe. Après le Parlement, c'est au tour de la nouvelle Commission Européenne de se mettre en place. Nous avons adressé une lettre et des propositions aux nouveaux Commissaires intéressés… Plus

 

Décembre 2009 - L'exercice des droits des actionnaires salariés dans les entreprises européennes
Quelles sont les bonnes pratiques? Les modèles, les obstacles à travers l'Europe? Quelles améliorations possibles? Un Rapport Européen sera rédigé avec le soutien de la Commission Européenne, et une Conférence Européenne se tiendra à Rome au mois de juin 2010. Plus

Décembre 2009 - Australian Employee Buyout Centre
Le Centre Australien pour la Reprise d'Entreprises par les Salariés est en train de démarrer. Mission: sauver, protéger et développer l'emploi grâce aux formules d'actionnariat salarié. Plus

Décembre 2009 - Faites une donation
Vous appréciez notre travail d'information? Vous pouvez le soutenir au moyen d'une donation. Même 2 Euro déjà, le prix d'un magazine. Nous pourrons continuer à organiser cette information tant que vous nous y aiderez. C'est pourquoi nous faisons appel à vous sur une base volontaire. Plus

Novembre 2009 - Conférence à Varsovie sous la présidence de Lech Walesa
L'actionnariat salarié est de nouveau à l'agenda en Pologne. Une conférence s'est tenue à Varsovie le 16 novembre avec la participation de la Fédération Européenne de l'Actionnariat Salarié. Images de la conférence

Novembre 2009 - Peut-être un moment historique
Les crises sont toujours un moment fort pour de nouvelles idées. Pendant l'été en Allemagne, on a pu voir le syndicalisme changer son fusil d'épaule, découvrir l'actionnariat salarié comme un outil contre la crise financière et demander une participation dans le capital des entreprises en difficultés. "Arbeitnehmer sind die besseren Aktionäre" (le meilleur actionnaire, c'est l'actionnaire salarié)!
Au tour des USA maintenant: le syndicat des métallurgistes United Steelworkers (USW) et Mondragon Corporacion Cooperativa viennent d'annoncer un  accord cadre pour collaborer à l'établissement de coopératives d'actionnaires salariés.
Le syndicalisme est ordinairement méfiant vis-à-vis de l'actionnariat salarié, au moins dans un premier temps. Rien de plus normal. C'est bien le rôle du syndicalisme de défendre ses membres contre les risques qu'ils peuvent courir. L'actionnariat est un risque et c'est aussi le cas pour l'actionnariat salarié. Celui-ci associe le salarié au risque d'entreprise.
Leo Gerard, le Président de United Steelworkers a mis en exergue la différence entre les plans d'actionnariat salarié ESOPs (Employee Stock Ownership Plans) et les coopératives d'actionnariat salarié en affirmant que "Nous avons eu de multiples expériences avec les ESOPs et nous avons vu qu'il ne faut pas longtemps aux types de Wall Street pour remettre les actionnaires salariés sur la touche et reprendre le contrôle. Nous considérons le modèle de la coopérative de Mondragon  avec son principe d'actionnariat "un homme, une voix" comme un moyen pour les salariés de reprendre la main et pour remettre la responsabilité de l'entreprise sur la voie de l'intérêt commun plutôt que sur celle de Wall Street."
Votes, responsabilité… C'est de gouvernance qu'il s'agit. L'actionnariat n'est pas seulement un risque, c'est aussi la possibilité de dire son mot. Le risque est encore bien plus grand quand on n'a rien à dire!

  Octobre 2009 - Effervescence en Italie
Effervescence en Italie. Pour l'instant, chaque pays européen est en train de transposer la "Directive Mc Creevy" sur les droits des actionnaires. En Italie, la transposition menace de faire disparaître les associations d'actionnaires. La fédération des associations d'actionnaires CONAPA convoque son congrès le 10 novembre. Information détaillée  Lettre au Ministre Sacconi  Lettre au Directeur Général du Trésor et à la CONSOB

  Octobre 2009 - Nouveau cours en Allemagne, discussions en Italie et en Pologne
Cela bouge très vite. Jusqu'il y a peu de temps, l'actionnariat salarié soulevait peu d'enthousiasme en Allemagne, surtout à gauche. Une nouvelle législation est à peine en vigueur depuis le mois d'avril, que déjà l'actionnariat salarié se retrouve à l'agenda. Les syndicats allemands y ont vu un outil contre la crise financière et ils demandent une participation dans le capital des entreprises en difficultés. Au contraire, c'est du côté des organisations d'employeurs que s'expriment des réserves. Le monde à l'envers ! Même situation en Italie: le Ministre Sacconi a invité les partenaires sociaux à une table ronde sur la participation financière des travailleurs, suscitant des réactions positives du côté syndical et plus de réserves du côté des entreprises. En Pologne, le Vice-Premier Ministre Pawlak prépare une nouvelle vague de privatisations à base d'actionnariat salarié. A qui le prochain tour?

Septembre 2009 - Nouveau rating de qualité EPSINEO
Les salariés et l'entreprise bénéficient de dispositifs d'épargne salariale, de retraite supplémentaire, de couverture des frais de santé et de garanties de prévoyance. La qualité de la gestion administrative de ces services et prestations est désormais comparée et suivie par un tiers indépendant: EPSINEO rating

  Septembre 2009 - Nouveau cours en Allemagne, nouvelle donne pour l'Europe
Jusqu'il y a peu de temps, l'actionnariat salarié soulevait peu d'enthousiasme en Allemagne. Les choses sont en train de changer très vite. Le Ministère de l'Emploi & Affaires Sociales a lancé un site Internet spécial et une excellente brochure pour promouvoir l'actionnariat salarié. Les syndicats allemands sont en train de découvrir l'actionnariat salarié comme un outil contre la crise financière. Demander une participation dans le capital d'entreprises en difficultés est vite devenu un cri de ralliement. "Arbeitnehmer sind die besseren Aktionäre" (le meilleur actionnaire, c'est le salarié !) Maintenant que l'attitude est positive dans quasiment tous les grands pays, c'est tout l'équilibre politique qui va pouvoir changer en faveur de l'actionnariat salarié à l'échelle de l'Union Européenne.

 Juillet 2009 - Proposition au nouveau Parlement Européen
Après 10 ans de (non) politique européenne, le moment est venu de faire un bilan et de relancer une politique dynamique pour l'actionnariat salarié en Europe. 150 députés européens et leaders de tous les partis politiques ont apporté leur soutien au Manifeste de l'actionnariat salarié pour les élections européennes 2009. L'actionnariat salarié est à encourager pour une économie plus saine et dynamique, plus durable et pour une meilleure gouvernance. Ce sont les maîtres-mots dans tous les partis. Proposition au nouveau Parlement

  Juin 2009 - 150 députés européens
150 députés et candidats européens de tous les partis ont répondu à l'appel de notre Manifeste de l'actionnariat salarié pour les élections européennes. Les dix dernières années ont vu un fort développement de l'actionnariat salarié dans les entreprises européennes. Paradoxe, on n'a pu que constater dans le même temps l'absence de toute politique européenne de promotion et de développement de l'actionnariat salarié. Il est sans doute temps de faire le bilan et de relancer une politique européenne d'actionnariat salarié. Un rôle à jouer pour le nouveau Parlement Européen. Information détaillée

  Juin 2009 - Actionnariat salarié ou pas actionnariat salarié dans la crise de l'automobile?
Pour la première fois le gouvernement de Washington fait appel à l'actionnariat salarié dans une forme inédite chez Chrysler – les salariés détiendront une part de l'entreprise. Mais de quoi parle-t-on vraiment? Actionnariat salarié ou pas actionnariat salarié? Le syndicat des travailleurs de l'automobile déteindra 55% de Chrysler. Quel avenir pour une industrie contrôlée par les syndicats? Quelle place pour l'actionnariat salarié dans le sauvetage d'une industrie en crise? Même question en Allemagne pour le syndicat IG Metall et le sauvetage de Opel. Information détaillée

  Huitième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié
La Huitième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié se tiendra au Palais d'Egmont à Bruxelles le 18 mai 2009. Inscription et information pratique
 

  Mars 2009 - Votre pays comparé aux autres en 2008

Chaque pays européen peut être facilement comparé aux autres pour l'actionnariat salarié en 2008, grâce à un jeu de dix graphiques, basés sur une information parfaitement comparable. Télécharger le  dossier de votre pays 

  Février 2009 - Manifeste pour les élections 2009 du Parlement Européen
Le Manifeste de l'Actionnariat Salarié présente 6 propositions pratiques à tous les candidats au nouveau Parlement Européen et à la Commission Européenne. Toutes les personnes intéressées sont invitées à exprimer leur soutien à ce Manifeste et à répondre aux questions. Sachant que l'Union Européenne n'a pas de compétence dans cette matière (elle n'est pas couverte par les traités), la plupart des propositions s'adressent aux Etats. Toutes les réactions sont publiées sur le site Internet du Manifeste. Déjà quelques réactions intéressantes de la part de députés européens et d'autres:  Stephen Hughes, Brian Simpson, Bernard Lehideux, Robert Goebbels, Frédéric Lefebvre et autres. Information détaillée

  Février 2009 - Recensement Economique de l'Actionnariat Salarié dans les Pays Européens en 2008
La capitalisation détenue par les actionnaires salariés a chuté à 240.2 milliards d'Euro en 2008, contre  283.3 milliards en 2007, un sérieux recul de 15.2%; cependant on est toujours bien au-dessus des 206.2 milliards de l'année 2006. La part des salariés dans le capital des entreprises s'est stabilisée à  2.63% en 2008, contre 2.64% en 2007 et 2.32% en 2006. L'Europe comptait 9,1 millions d'actionnaires salariés en 2008 contre 8.5 millions en 2007. Voilà les premières informations tirées du Recensement  2008. Le recensement donne une information exhaustive sur 2.533 groupes européens qui comptent 259.000 entreprises et 32.4 million de salariés. Voir ci-dessous un premier graphique qui montre que les plans d'actionnariat salarié continuent à se multiplier dans les entreprises européennes. Le Recensement 2008 complet sera publié le 18 mai 2009, pour la souscription il est temps! Ordre de souscription

  Février 2009 - Huitième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié
La Huitième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié se tiendra au Palais d'Egmont à Bruxelles le 18 mai 2009. Information détaillée

  Février 2009- Nouvelle législation pour l'actionnariat salarié en Allemagne
Finalement c'est fait !! Le Bundestag a voté la nouvelle législation pour la promotion de l'actionnariat salarié le 22 janvier. Information détaillée

  Janvier 2009 - Comme d'habitude la crise
Si différente des précédentes, la crise actuelle? "No future"? La fin du monde, la fin de l'économie de libre entreprise, la fin de l'actionnariat (salarié)? Comme d'habitude, la crise la plus grave qu'on ait vue depuis très longtemps. Prophètes de malheur et marchands de bonheur, comme d'habitude. Comme d'habitude tous ont été surpris, alors que beaucoup l'avaient prédit. Comme d'habitude, faillites, scandales, une surprenante escroquerie, quelques suicides de milliardaires. Beaucoup de gesticulations comme d'habitude et de réflexion. Comme d'habitude, des cris pour la liberté et d'autres pour plus de contraintes (on dit régulation). Comme d'habitude beaucoup de regards en arrière vers un monde d'illusions perdues tandis que d'autres se tournent déjà vers l'avenir. Une vision à long terme des crises financières 1929-2008

  Janvier 2009 - Restructurations et sauvetages d'entreprises
Les plans de sauvetages se multiplient, à base d'actionnariat salarié. Cependant toutes les entreprises ne peuvent pas être sauvées. En décembre, faillite du Chicago Tribune aux USA, la deuxième plus grande entreprise de presse. Racheté il y a un an au travers d'un plan d'actionnariat salarié ESOP (employee stock ownership plan) pour 8,4 milliards de dollars. Heureusement les salariés du Tribune ne perdront pas un centime dans ce plan d'actionnariat. Mais une histoire noire pour le modèle ESOP. Et quid de la crise de l'automobile? Est-ce que l'avenir de l'industrie automobile américaine passe par l'actionnariat salarié? Quel avenir pour l'actionnariat salarié aux USA? Un nouveau grand débat. Après la "ESOP Foundation", c'est le "National Center for Employee Ownership" qui vient de lancer un "blog de l'actionnariat salarié". L'occasion de s'exprimer pour quatre des experts américains les plus expérimentés: Michael Keeling, Corey Rosen, John Logue et John Hoffmire

  Janvier 2009 - Dérapage à la Commission Européenne
Le dernier appel à propositions concernant l'actionnariat salarié a été l'objet d'irrégularités. Une double plainte a été déposée auprès du Médiateur Européen. Information détaillée

  Décembre 2008 - Le moment d'acheter (bis)
"Travailleurs de tous les pays, unissez-vous. N'abandonnez pas vos outils mais achetez plutôt une tranche d'actions. Il ne pourrait pas y avoir de meilleur moment pour apprendre à appécier le capital – en achetant des actions et en investissant dans son entreprise… ça a l'air contre-intuitif mais avec les bourses par terre, pour le travailleur britannique, c'est le grand moment pour glisser de la dépendance du salaire à une part d'actionnaire, via les plans d'actionnariat salarié ou l'investissement. Les coopératives sont aussi une voie à explorer…" (lu dans la presse britannique). Remarquable, tout comme nous le signalions déjà en septembre, beaucoup d'informations sur l'actionnariat salarié vont dans le même sens: c'est le moment d'acheter.

 
Décembre 2008 - Panique à la Commission Européenne
Les temps sont difficiles. Trop difficiles pour l'actuelle Commission Européenne, en tout cas pour ce qui concerne l'actionnariat salarié. Ignorance, incompétence, quoi d'autre? Il faut que cela change. Nous appelons à une Commission renouvelée, avec une réelle compétence. Des lettres ont été adressées à José Manuel Barroso et à Nicolas Sarkozy. Voir l'information détaillée

 
Novembre 2008 - Une feuille de route politique pour l'actionnariat salarié en Europe
Une feuille de route politique pour l'Europe a été proposée dans le cadre de la Présidence Française  de l'Union Européenne. Quels sont les moyens à mettre en oeuvre au niveau européen pour favoriser le développement de l'actionnariat salarié? Faut-il créer un modèle européen? L'image du développement des plans d'actionnariat salarié dans les grandes entreprises européennes est fascinante. Il s'agit d'un mouvement général, qui touche les entreprises de tous les pays européens. Pendant ce temps, les Etats, c'est chacun pour soi. Que peut faire l'Europe? Oui, un modèle européen, mais lequel?  Télécharger la feuille de route

  Actionnariat salarié pour tous
Actionnariat salarié pour tous: voilà sans doute le fil rouge de l'actionnariat salarié dans la presse internationale au cours du mois écoulé. Les discussions sur la crise financière, les stock options et les rémunérations des dirigeants sont au premier plan. "Stock options et participation pour tous", c'est le mot d'ordre en France, en Allemagne et ailleurs. Des mesures fiscales pour les entreprises d'actionnariat salarié sont demandées en Espagne… Voir la revue de presse

  Octobre 2008 - Le moment d'acheter
Remarquable, de très nombreux articles sur l'actionnariat salarié dans la presse mondiale en ce moment rapportent semblable information: c'est le moment d'acheter. Pour un ancien premier ministre de Malte, les chantiers navals devraient être transférés à une coopérative de travail plutôt que de passer sous mains étrangères. Dans le sauvetage d'Austrian Airlines, les syndicats réclament une position stratégique pour l'actionnariat salarié, une raison même pour préférer l'offre d'Air France-KLM plutôt que Lufthansa. Dans le sauvetage d'Alitalia, pour ce qui est d'actionnariat salarié les grands syndicats italiens sont plus réservés que leur collègues autrichiens, mais l'Union des Pilotes réclame une participation directe significative. Irlande: Chez Eircom, le l'actionnariat salarié (Employee Share Ownership Trust) qui détient déjà 35% du groupe de télécommunication envisage de prendre une part dans l'actionnaire majoritaire Babcock & Brown Capital. En France, long conflit en vue de sauver le Papetier Lédar via une coopérative de travailleurs. Succès des nouveaux plans d'actionnariat salarié chez AXA, Société Générale, EDF… Enfin, la question vient aussi des USA: "Pour les salariés de Chrysler, le moment est peut-être venu pour acheter l'entreprise".


  Septembre 2008 - Temps difficiles pour l'actionnariat salarié
"Mettre son argent en actions de son entreprise, ce n'est pas simplement risqué: c'est idiot" (lu dans la presse américaine). Pourtant une série de grandes entreprises françaises viennent de lancer de nouveaux plans d'actionnariat salarié multinationaux avec succès (cf la revue de presse)... On voit une longue liste de nouvelles entreprises achetées via des plans d'actionnariat salarié (ESOPs) aux Etats-Unis… Le Gouvernement allemand vient tout juste de décider une nouvelle législation pour 2009… Les salariés français n'ont guère réduit leur épargne salariale, malgré les exhortations du Président Sarkozy à dépenser pour soutenir la consommation… Le président de John Lewis, la plus grande entreprise britannique d'actionnariat salarié promet de ne pas couper dans les emplois, même si les temps sont difficiles… Alors, tous des idiots?

  Finlande – Allemagne - Espagne
La Finlande donne l'exemple d'un sérieux développement de l'actionnariat salarié en 2008. Comparée à 2007, la part des salariés dans le capital des 61 plus grandes entreprises finlandaises est passée de  1.56% à 1.89% (+21%). Du fait de la crise financière, la capitalisation boursière des 61 entreprises a baissé (de 215 à 213 milliards d'Euro, soit -1%), mais cela n'a pas empêché les avoirs des actionnaires salariés de grimper de 3.3 à 4 milliards d'Euro (+20%). Ce sont les premiers résultats de notre recensement de l'actionnariat salarié européen, qui est en train d'être mis à jour pour l'année 2008. Les choses ne vont pas si bien en Allemagne: la part des salariés apparaît inchangée dans les grandes entreprises allemandes en 2008 et en 2007 (1.72%) – il est temps pour une meilleure législation. Les choses sont même pires en Espagne: la part des salariés chute de 1.57% en 2007 à 1.45% en 2008.

  Juin 2008 - Confirmation: les entreprises d'actionnariat salarié sont plus productives

Une nouvelle recherche sur les effets de l'actionnariat salarié et de la participation sur les résultats de l'entreprise ("Employee Ownership and Participation Effects on Firm Outcomes") conduite par Brent Kramer, candidat doctorant à l'Université de New York, met en évidence l'avantage significatif des entreprises d'actionnariat salarié sur les autres, en termes de chiffre d'affaires par employé. Information détaillée 

  Juin 2008 - Private Equity et actionnariat salarié
Au cours des 10 dernières années, l'actionnariat des cadres et des salariés est devenue un standard de l'industrie du LBO et du "private-equity". On peut même en parler comme une des clés de base dans la boîte à outils du private equity. Information détaillée

  Mai 2008 - Premier Recensement Economique de l'Actionnariat Salarié dans les Pays Européens
L'actionnariat salarié progresse plus vite et plus fort qu'on ne l'avait jamais imaginé en Europe. C'est la principale conclusion du premier "Recensement Economique de l'Actionnariat Salarié dans les Pays Européens" rendu public à l'occasion de la Septième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié. Un développement rapide et récent dans la quasi totalité des pays européens. Cependant, certains pays ont commencé plus tôt tandis que d'autres lambinent encore en chemin. On peut à présent les comparer facilement les uns aux autres: un dossier peut être téléchargé pour chaque pays, et l'édition complète du Recensement est disponible. Toute l'information 

  Septième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié - Bruxelles 23 mai 2008

La Septième Rencontre Européenne s'est tenue à la Bibliothèque Solvay, dans le jardin du Parlement Européen à Bruxelles. Toutes les présentations et les documents sont maintenant disponibles. Toute l'information

  Le TOP 100 Actionnariat Salarié Europe - Classements 2007
Les nouveaux classements 2007 des entreprises européennes en fonction de leur actionnariat salarié sont disponibles. Toute l'information

  Mars 2008 - Europe – USA et les "hedge funds"
USA: Le NCEO (Centre National pour l'Actionnariat Salarié) publiait il y a quelques jours les statistiques 2007. Les plans d'actionnariat salarié les plus populaires aux USA sont les ESOPs (Employee Stock Ownership Plans) – il y a maintenant 9.774 ESOPs, rassemblant 11.2 millions d'actionnaires salariés, qui détiennent ensemble 630 milliards d'Euro. Si l'on ajoute les autres formes de plans, les USA comptent 25 millions d'actionnaires salariés, détenant ensemble une capitalisation de plus de 1.000 milliards d'Euro.
Europe: Considérant les 2.500 plus grands groupes européens, nous comptons 8.2 millions d'actionnaires salariés détenant ensemble 260 milliards d'Euro (voir notre premier "Recensement Annuel de l'Actionnariat Salarié" qui sera prochainement rendu public).
Europe - USA: L'actionnariat salarié détient maintenant quelque 1.260 milliards d'Euro, comparables à la capitalisation globale des fameux "hedge funds" dans le monde (1.700 milliards de dollars en 2007 = 1.160 milliards d'Euro).

  Nouvelle législation en Slovénie
Grande première pour les nouveaux Etats Membres de l'Union Européenne, le Parlement slovène a voté le 29 février une législation pour l'actionnariat salarié et la participation financière. La plupart de ces pays avaient encouragé l'actionnariat salarié il y a une quinzaine d'années, lors des privatisations. Mais aucune législation n'avait été mise en place pour permettre le développement de l'actionnariat salarié à plus longue échéance. D'où cette situation étrange en Europe: un actionnariat salarié en développement dans les anciens pays membres, tandis qu'il déclinait fortement dans les nouveaux…

  Février 2008 - 80% des grandes entreprises européennes ont des plans d'actionnariat salarié
80% de toutes les grandes entreprises européennes avaient des plans d'actionnariat salarié en 2007, alors qu'elles n'étaient encore que 50% en 2000, 20% en 1994, 10% en 1986... Un développement rapide et récent. Tous les pays européens sont concernés, sans exception. Cependant, quelques-uns ont commencé plus tôt, alors que d'autres ont traîné en chemin. Nous en avons dessiné une image complète en quelques graphiques, permettant de voir ce qui en est dans chaque pays. Visionner les graphiques

  Bruxelles, 23 mai 2008 – Septième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié
La Septième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié se tiendra à Bruxelles le 23 mai. Au programme: la publication du classement des entreprises du Top 100 Actionnariat Salarié Europe pour l'année 2007 et l'analyse complète de l'actionnariat salarié à travers l'Europe en 2007. Pour participer à la rencontre – information détaillée ici 

  Janvier 2008 - 2008 année prometteuse
Les choses mûrissent rapidement pour donner une nouvelle impulsion politique au développement de l'actionnariat salarié en Europe. L'Allemagne va sans doute adopter une nouvelle législation plus vite qu'on ne le pensait. Le Gouvernement autrichien est au travail. Le Premier Ministre Jean-Claude Juncker du Luxembourg a lancé un appel il y a quelques semaines. Le nouveau Groupe Parlementaire sur l'Actionnariat Salarié est en place en Grande Bretagne, avec la participation de tous les partis politiques. Quelques nouveaux Etats Membres présentent des ouvertures, par exemple la Slovénie (nouvelle législation en vue en 2008), et la prochaine Présidence française de l'Union Européenne offre une nouvelle occasion.

  Le Top Actionnariat Salarié Europe 2007
Bientôt à paraître: l'analyse complète des informations rassemblées dans notre database de l'actionnariat salarié dans les 2.500 plus grands groupes européens - ils employent quelque 33 millions de personnes, près de 30% des salariés européens. Pour la première fois, nous pourrons mesurer les changements avec précision, de 2006 à 2007, avec une photographie des développements de l'actionnariat salarié pratiquement en temps réel, dans chaque pays. Nos classements des entreprises du Top Actionnariat Salarié Europe seront renouvelés eux aussi, sur base des résultats de 2007.

  Décembre 2007 - 14 pays européens en 2007 – et l'Autriche
Par rapport à une série de 14 pays européens comparables, le développement de l'actionnariat salarié en Autriche paraît faible. Nous avons présenté une comparaison détaillée à Vienne le mois passé, à l'invitation du Vice-Chancelier Wilhelm Molderer et du Ministre de l'Economie et du Travail Martin Bartenstein. La comparaison des 14 pays est basée sur les chiffres les plus récents, ceux de l'année 2006/2007, une photographie quasi en temps réel de l'actionnariat salarié européen. Voir la présentation

  Groupe Inter-Parlementaire sur l'Actionnariat Salarié au Royaume Uni
Le Parlement britannique a décidé de constituer un Groupe Parlementaire permanent sur l'Actionnariat Salarié, réunissant tous les partis politiques (All-Party Parliamentary Group on Employee Ownership). Une étape politique importante pour l'actionnariat salarié en Grande Bretagne. Le Groupe a lancé une enquête publique qui nous a permis d'exprimer nos attentes concernant l'actionnariat salarié non seulement en Grande Bretagne mais pour l'ensemble de l'Union Européenne. Télécharger  

  Novembre 2007 - Actionnariat salarié dans les petites et moyennes entreprises
On sait que les plans ESOP (une des formes les plus typiques de l'actionnariat salarié aux USA) ont été particulièrement conçus pour la transmission d'entreprises familiales aux salariés. En Australie, l'Association Australienne de l'Actionnariat Salarié (AEOA) est le promoteur de ces formules d'actionnariat salarié adaptées à la transmission d'entreprises. Pour faciliter le travail des entreprises et des consultants, l'AEOA a ouvert une page spéciale de "ressources" en matière de succession et d'actionnariat salarié dans les PME. Accès à la page ressources
 
  Le Blog de l'Actionnariat Salarié
Création du Employee Ownership Blog aux USA. Le blog est destiné à faciliter la discussion sur les pratiques d'actionnariat salarié aux USA tout en informant les participants sur les nouveaux développements de la législation.  Accès au blog 

  Octobre 2007 - Un syndicaliste au pays de l'actionnariat salarié
Bien plus en Grande Bretagne qu'en France, les petites et moyennes entreprises sont un terrain d'élection pour des formes spécifiques d'actionnariat salarié. David Wheatcroft est un syndicaliste anglais et un expert expérimenté en matière d'actionnariat salarié. Il vient de publier le récit de son expérience dans la création et le développement d'une entreprise passée en quelques années de 20 à 210 salariés, dans le domaine des soins de santé – Sunderland Home Care Associates. Bien entendu, ce genre de société n'est pas coté en bourse – le rapport explique comment un marché interne a été organisé pour permettre aux employés qui le désirent d'acheter ou de vendre leurs actions de l'entreprise. Un autre objectif du rapport est de montrer aux acteurs politiques nationaux et locaux que ce type de modèle d'actionnariat salarié convient particulièrement à l'organisation des services publics. Télécharger le rapport (en anglais)

  Bientôt le Top Actionnariat Salarié Europe 2007
L'année passée, nous avons mis sur pieds une database de l'actionnariat salarié dans tous les plus grands groupes européens, y compris un historique et le détail des plans d'actionnariat et d'options dans chaque groupe. La database est en cours de mise à jour pour l'année 2007. Nous allons pouvoir décrire de façon précise comment l'actionnariat salarié a évolué de 2006 à 2007, dans chacun des 27 pays de l'Union Européenne. Cette année, la database sera étendue aux 2.500 plus grand groupes européens. Là-dessus, 1.200 sont déjà mis à jour. Pour ces 1.200 groupes, nous pouvons déjà signaler que les capitalisations détenues par les salariés ont augmenté de 29,8% en 2007. Là-dessus, la part des dirigeants exécutifs était de 19% contre 81% pour les salariés "ordinaires" (mais la part des dirigeants exécutifs atteignait 67% en Espagne, 29% en Allemagne, 17% en Finlande…) Durant l'année écoulée, de très nombreuses entreprises ont conçu et lancé de nouveaux plans d'actionnariat ou d'options. C'est ce qu'ont fait 44% des grandes entreprises au Danemark, à comparer avec 39% en Irlande, 35% en Finlande, mais seulement 22% en Allemagne, 15% en Espagne, 8% au Portugal… La database sera bientôt complètement à jour, les classements 2007 et l'analyse complète seront l'objet d'une publication et une conférence en mars 2008. Les entreprises intéressées sont invitées à sponsoriser publication et événement: Sponsoring

  Septembre 2007 - Actionnaire de votre entreprise – qu'est-ce que ça peut vous apporter ?
Acheter des actions de votre entreprise: un investissement raisonnable? Un bon moyen pour avoir l'œil sur le management? Dans une interview pour Rhodia Alliance OnLine (l'association d'actionnaires salariés du groupe Rhodia), on discute les avantages d'avoir une part dans votre entreprise, le risque de discuter sa gestion, et on fait un sort à quelques-uns des mystères de l'actionnariat. L'interview complète

  Nouveau Rapport européen
La Fondation Européenne de Dublin vient de publier un nouveau rapport sur la participation financière des travailleurs dans l'Union Européenne. Conclusion: "Il y a eu une tendance nette à l'augmentation des niveaux de participation financière sur les cinq années de 2000 à 2005. Dans tous les pays, on a vu un accroissement du pourcentage de travailleurs concernés… Tout ceci indique que le pourcentage des salariés qui bénéficient de formules de participation financière est en accroissement en Europe, bien qu'encore assez bas, ce qui suggère que le phénomène deviendra probablement encore plus significatif dans un avenir proche." Le rapport complet 

  Le débat politique en Allemagne

Deux propositions différentes sont actuellement discutées pour encourager la participation financière des salariés. Le Parti Chétien-Démocrate CDU a publié un programme contenant un ensemble de propositions destinées à promouvoir la participation financière à l'échelon de l'entreprise. La proposition du Parti Social-Démocrate SPD a un objectif différent: elle est basée sur la mise en place d'un "Fonds Allemagne". Une proposition commune des deux partis de la coalition dirigée par Angela Merkel peut être attendue à l'automne. Information détaillée

  Demande aux nouveaux Etats Membres de l'Union Européenne

Nous avons adressé une demande à tous les nouveaux Etats Membres pour qu'ils adoptent une législation permettant la mise en oeuvre de plans d'actionnariat salarié conformes aux standards internationaux. La plupart ont répondu positivement. Information détaillée

  Juillet 2007 - Les chiffres 2007 en France et en Grande Bretagne
La France publie son Sixième Baromètre Annuel de l'Epargne Salariale. En 2007, 84% des dirigeants et 82% des salariés d'entreprises considèrent l'actionnariat salarié comme une bonne chose (c'étaient 79% et 80% dans la première enquête en 2002). Télécharger   De son côté la Grande Bretagne publie les résultats de son recensement annuel des plans SIP (Share Incentive Plan) et SAYE (Save As You Earn) – les plans d'actionnariat salariés les plus courants, une histoire à succès. Information détaillée   

  Et maintenant l'Allemagne
Depuis son installation il y a un an, le gouvernement d'Angela Merkel vise a rattraper le retard de l'Allemagne en matière d'actionnariat salarié. Les deux partis de la grande coalition ont chacun organisé leurs groupes de travail. Maintenant les propositions sont sur la place publique. Le SPD socialiste préconise un actionnariat salarié indirect, "sans risque", via un grand "Fonds Allemagne" qui récolterait l'épargne salariale pour l'investir dans les entreprises allemandes. La CDU/CSU démocrate chrétienne penche plutôt pour un actionnariat salarié direct. Plus d'information dans la revue de presse.

  Demande aux nouveaux Etats Membres de l'Union Européenne

Nous avons adressé une demande à tous les nouveaux Etats Membres pour qu'ils adoptent une législation permettant la mise en oeuvre de plans d'actionnariat salarié conformes aux standards internationaux (plans d'achat d'actions annuels, 20% de décote libre d'impôt et de sécurité sociale jusqu'à 5.000 Euro ou 10% du salaire annuel, 3 ans de bloquage des actions). A ce jour, nous avons déjà reçu des réponses de Slovénie, d'Estonie, de Lettonie, de République Tchèque. Information détaillée

  Juin 2007 - Demande aux Nouveaux Etats Membres de l'Union Européenne
Une demande est adressée à tous les nouveaux Etats Membres pour qu'ils adoptent une légisation permettant la mise en oeuvre des plans d'actionnariat salarié les plus courants. Ces pays ont généralement une opinion négative sur l'actionnariat salarié et ils n'ont pas de législation adaptée. Cela rend les choses difficiles, non seulement dans ces pays mêmes, mais aussi au n iveau de l'Union Européenne dans son ensemble. En effet, tous ces nouveaux pays étant peu intéressés voire hostiles, l'attention prêtée à l'actionnariat salarié a aussi chuté dramatiquement à Bruxelles !! Information détaillée

  Association Russe de l'Actionnariat Salarié
Une conférence internationale sur l'actionnariat salarié s'est tenue en Russie les 7-8 juin 2007 à Rostov-sur-le Don, la capitale de la Russie du Sud (cité d'Essenine, de Tchekhov, de Soljenitsine, etc), à l'invitation de la Rostov State Economic University. La Conférence a décidé de constituer une nouvelle Association Russe de l'Actionnariat Salarié.
Information détaillée

  Mai 2007 - Explosion de l'actionnariat salarié dans la presse mondiale
7.560 articles à propos d'actionnariat salarié dans la presse mondiale en avril. Quand nous avons lancé notre revue de presse en octobre 2005, nous avions 597 articles. En mars 2006, c'était 1.090 et le mois dernier, en mars 2007, nous en avions 2.090… Avec 7.560 articles, il nous faut changer de méthode. Voyez la revue de presse ci-dessous.


  Fièvre aux USA, l'actionnariat salarié au premier plan de l'actualité
Pour la deuxième fois en quelques semaines, les formules d'actionnariat salarié (employee stock ownership plans - ESOPs) sont un élément essentiel de très grandes opérations. 8,2 milliards $ pour racheter le Chicago Tribune (21.000 salariés – ils détiendront 60%). 5 milliards $ pour racheter Chrysler, avec la possibilité d'une offre par le syndicat des travailleurs de l'automobile United Auto Workers qui examine une proposition visant à reprendre 70% de Chrysler via un plan d'actionnariat salarié. Voir plus bas la revue de presse.

  Netherlands Participation Institute
Nouveau site internet pour l'Institut Néerlandais pour la Participation qui fait organise la promotion de l'actionnariat aux Pays-Bas à la page http://www.snpi.nl/

  Avril 2007 - L'actionnariat salarié dans les grandes entreprises européennes
87% de tous les grands groupes européens ont un actionnariat salarié et 82,6% ont des plans pour le développer davantage, tandis que 49% ont des plans d'actionnariat visant l'ensemble de leurs salariés (broad based plans, all employees plans). L'actionnariat salarié détient une part significative dans 40,3% des grands groupes (1% au moins du capital). D'autre part, 69,6% des grands groupes ont des stock options. Notre database de l'actionnariat salarié dans les grands groupes européens est maintenant complète. Elle recense les chiffres et l'historique détaillé des plans d'actionnariat salarié dans les 2.000 plus grands groupes européens, dans 27 pays. Ceux-ci emploient un peu plus de 29 millions de salariés (correspondant à une population de 100-120 millions de personnes, un quart de la population européenne, si l'on considère que chaque famille représente 3 à 4 personnes). La database permet des analyses et des comparaisons (benchmarking) par pays, par secteurs ou entre des listes définies d'entreprises. Cliquez ici pour obtenir nos conditions d'utilisation

  Le TOP 2007 Actionnariat Salarié Europe
Votre entreprises partenaire du TOP 2007 Actionnariat Salarié Europe? La database va être mise à jour pour 2007. Elle va être étendue à la Roumanie, à la Bulgarie et probablement à la Turquie. Les classements 2007 des grandes entreprises européennes d'actionnariat salarié seront annoncés et célébrés lors d'une conférence spéciale à la fin de l'année et via une publication. Répondre à notre appel à partenaires

  Mars 2007 - Le Conseil Européen des Ministres des Finances pour plus d'actionnariat salarié
Les entreprises européennes doivent donner aux travailleurs une part plus importante de leurs profits qui sont en forte croissance, sous peine d'ouvrir une "crise de légitimité" du modèle économique européen. L'idée de nouvelles initiatives, comme les formules d'actionnariat salarié, pour créer un lien plus direct entre les profits des entreprises et l'intéressement des travailleurs, ont été discutées par le dernier conseil Ecofin. Le débat a même pris des accents "thatchériens", en référence à la promotion des formules d'actionnariat salarié entreprise par l'ancien Premier Ministre britannique. Plus d'information  

  Le Rapport CoCo: Travail, Bonheur et Actionnariat Salarié
(The CoCo Report: Work, Happiness and Employee Ownership) Les entreprises dans lesquelles les travailleurs sont associés aux décisions et au capital sont plus productives, parce que les travailleurs s'y sentent mieux, selon un nouveau rapport publié en Grande Bretagne. L'étude montre que les taux d'absentéisme sont plus bas et les travailleurs sont plus motives dans les "co-entreprises". Le Gouvernement britannique est appelé à introduire de nouveaux encouragements fiscaux pour favoriser le lancement des entreprises de travail associé.  Télécharger le rapport complet

  Lancement du premier fonds de placement basé sur l'Indice de l'Actionnariat Salarié IAS
A peine lancé en décembre dernier par Euronext avec la Fédération Française des Associations d'Actionnaires Salariés, l'Indice de l'Actionnariat Salarié voit le lancement d'un premier fonds de placement basé sur l'Indice. Plus d'information

  Février 2007 - Profondes différences entre les grandes entreprises européennes
De très grandes différences apparaissent dans les entreprises européennes en matière d'actionnariat salarié. Le mois passé nous avons vu le secteur des banques. En moyenne, un employé d'UBS détient 87.000 € en actions de l'entreprise; chez
Deutsche Bank c'est 61.000 €, à la Société Générale 38.000 € ... chez Fortis 5.000 €, chez ING 1.535 € ...

  Petites et moyennes entreprises
Le Conseil des Normes Comptables de Grande Bretagne (Accounting Standard Board) vient d'annoncer un assouplissement important des exigences en matière d'actionnariat salarié pour les petites et moyennes entreprises. Information détaillée

  Institut Néerlandais pour la Participation (NPI)
Pascale Nieuwland et Marjon Westerhof sont les nouveaux dirigeants du NPI. Information détaillée

  Janvier 2007 - Le TOP 100 Actionnariat Salarié Europe en 2006
Les classements des plus grandes entreprises européennes sont dès maintenant disponibles, en fonction de leur actionnariat salarié. Les entreprises du Top 10 pour la capitalisation détenue par les salariés sont: UBS, Total,
Novartis, Mondragon, Deutsche Bank, Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole, AXA, Bouygues. Les salariés détiennent 6,16% de ces entreprises, ce qui représente 43.357 Euro par salarié en moyenne.
Cliquez ici pour les classements du TOP 100 Actionnariat Salarié Europe en 2006

  Sixième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié
La Sixième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié s'est tenue à Bruxelles les 14-16 décembre. Cliquez ici pour toutes les présentations de la conférence

  Faillites d'entreprises, droits des travailleurs et reprises d'entreprises par les salariés - Une Stratégie pour les Restructurations
C'est le sujet du rapport présenté conjointement au Parlement de Londres et à Bruxelles par Anthony Jensen, Ithaca Consultancy et la Common Cause Foundation, avec le soutien de la Fédération Européenne de l'Actionnariat Salarié (Insolvency, Employee Rights & Employee Buyouts - A Strategy for Restructuring)

  Trois nouveaux rapports de recherches sur l'actionnariat salarié et la participation en Europe
Patrick Guiol & Jorge Munoz ont démontré qu'une gestion d'entreprise de type participatif à un effet positif en termes de santé publique (en français)
Eric Kaarsemaker a réalisé un traité à la fois théorique et empirique sur l'actionnariat salarié et la gestion des ressources humaines, et sur leur contexte aux Pays-Bas
Marco Caramelli a rédigé une étude sur les effets de l'actionnariat salarié dans le contexte de l'entreprise multinationale, dans une approche attitudinale interculturelle (en français)

  Nouvelles lignes directrices pour les plans d'actionnariat salarié en Grande Bretagne en 2007
L'Association des Assureurs Britanniques (Association of British Insurers) a mis à jour ses lignes directrices en matière de rémunérations des dirigeants et de plans d'actionnariat salarié - celles-ci s'appliqent largement à l'ensemble des entreprises britanniques. Cliquez ici pour l'information détaillée

  Changement pour Job Ownership Ltd (Grande Bretagne)
Job Ownership Ltd change d'orientation et de nom. Elle devient la Employee Ownership Association sur http://www.employeeownership.co.uk/

  Novembre 2006 - Avec la participation d'un des candidats à la Présidence de la République française
Venez vous aussi à Bruxelles pour la publication du premier classement des 100 plus grandes entreprises européennes d'actionnariat salarié, à la Sixième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié - 14-15 décembre 2006.
Cliquez ici: Programme et info pratique
  Information complète   Ces entreprises seront sans doute dans le TOP 100

  Rapport PEPPER III
La Commission Européenne avait ouvert la voie d'une politique européenne pour l'actionnariat salarié avec le Rapport PEPPER I (1991) et le PEPPER II (1996). C'est maintenant à l'Inter-University Centre Split/Berlin à publier un Rapport PEPPER III, qui décrit la participation financière des travailleurs dans les nouveaux pays membres et candidats de l'Union Européenne. Téléchargez ici le rapport

  Un désastre de la Commission Européenne
C'est ainsi qu'un rapport décrit la réunion d'un groupe d'experts sur la participation financière des travailleurs. Téléchargez ici le rapport

  Octobre 2006 - Venez à Bruxelles célébrer le TOP 100 des entreprises européennes d'actionnariat salarié
Au menu de la Sixième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié (à Bruxelles les 14-15 décembre 2006): Publication du TOP 100 pour l'année 2006 et célébration des entreprises au Palais de la Bourse de Bruxelles.
Pour la première fois, une information synthétique permettra d'observer les développements dans tous les pays de l'Union Européenne. Témoignages d'une série d'entreprises types. Témoignages d'un panel de syndicats européens. Ce qui fait obstacle aux plans d'actionnariat. Les réactions d'un panel de représentants politiques. Téléchargez ci-dessous:
Information complète
Bulletin d'inscription à la Rencontre
Programme et informations pratiques
Remboursement de vos frais de voyage et de logement

  Votre entreprise dans le TOP 100 Actionnariat Salarié Europe ?
Quelles seront les entreprises classées en haut du TOP 100 pour l'année 2006?
Vous pouvez déjà trouver une première liste en cliquant ici

  Nouveaux rapports sur l'actionnariat salarié dans les pays européens
De nouveaux rapports ont été publiés récemment sur l'actionnariat salarié en Autriche, en France, et en Allemagne

  Juillet 2006 - Sixième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié
La Sixième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié se tiendra à Bruxelles les 14-15-16 décembre 2006. La conférence rendra publics les classements 2006 de toutes les plus grandes entreprises européennes d'actionnariat salarié, le Top 100 Actionnariat Salarié Europe 2006. Voyez ici l'information détaillée.

  Les entreprises du Top 100 Actionnariat Salarié Europe ont décidé de mettre sur pied un groupe de lobbying
La mise en place et la gestion des plans d'actionnariat salarié multinationaux sont difficiles et coûteux. Les entreprises affrontent une jungle de contraintes et de réglementations nationales mouvantes que les gestionnaires et responsables de plans affrontent avec les moyens du bord et à grands coups de frais d'avocats. Beaucoup d'améliorations et d'exemptions peuvent être obtenues, permettant de réduire les difficultés et les coûts. La première réunion du groupe de lobbying a identifié les priorités. Voyez ici l'information détaillée.

  Juin 2006 - Le Top 100 Actionnariat Salarié Europe 2006
Il donnera le classement des entreprises européennes en fonction de deux critères de sélection relatifs à l’actionnariat salarié. Il génère ainsi deux classements :
EUROPA EMP 100 : les entreprises sont classées d'après le nombre de travailleurs employés dans les  entreprises détenues au moins à 50% par les actionnaires salariés. Cette participation peut-être la conséquence d’un ESOP, de plans d'épargne en actions ou d'autres plans d’actionnariat salarié, ou encore d’une coopérative de travailleurs associés.
EUROPA CAP 100 : les entreprises sont classées en fonction de la part du capital détenue par les actionnaires salariés, en millions d'Euro. Ce classement intègre toutes les plus grandes entreprises, partiellement ou totalement détenues par les salariés, quel que soit le pourcentage détenu. Cette participation peut être la conséquence d’un ESOP, de plans d'épargne en actions ou d'autres plans d’actionnariat salarié, ou bien encore de la constitution d’une coopérative.

  Mai 2006 - Enquête Internationale sur l'Actionnariat Salarié et les Valeurs au Travail
Le Centre de Recherche en Gestion des Organisations de l’Université Montpellier II réalise une enquête internationale sur l'actionnariat salarié et les valeurs au travail. L’objectif est de répondre à diverses questions que se posent les professionnels, comme les effets de l’actionnariat salarié sur la motivation ou l’implication des salariés, ou l’impact des cultures nationales sur la perception et les comportements des salariés vis-à-vis de l’actionnariat. Le questionnaire s’adresse à tous les salariés (actionnaires et non actionnaires) d’entreprises cotées dans lesquelles existe une forme d’actionnariat salarié. Remplir ce questionnaire ne prend qu’une quinzaine de minutes et l’anonymat des participants est respecté. Cliquez ici pour participer à l'enquête.

  30.06.2005: The Mondragon Co-operative Research Conference 2005 was held in Mondragon on 28 June. We noticed 3 remarkable papers:
- Entry, exit and the business cycle. Are coops different? by Virginie Perotin, Leeds University Business School.
- The business of co-operative education: Master of Management - Co-operatives and credit unions, by John Chamard, Stephen Dutcher and Tom Webb, Saint Mary's University. Tom Webb took part in the first stages of our EOLE Programme.
- Challenges and opportunities for Mondragon co-operatives in the face of globalization, by Isabel Uribe and Ignazio Iribar, Mondragon University.

  18.02.2005: Comité pour l'Actionnariat Salarié Efficace (Committee for Effective Employee Ownership): guide de recommandations pratiques
En 2004, le National Center for Employee Ownership (NCEO); le Beyster Institute attaché à la Rady School, UC San Diego; et la Global Equity Organization (GEO) ont constitué le Committee for Effective Employee Ownership (CEEO) (Comité pour l'Actionnariat Salarié Efficace). Le premier objectif du CEEO est de concevoir les principes permettant aux entreprises et aux investisseurs de faire les choix économiquement appropriés et fondés, quant à la répartition d'actions chez les salariés. En outre, le CEEO cherche à offrir un guide de recommandations pratiques pour indiquer comment les entreprises peuvent user au mieux des plans d'actionnariat salarié pour offrir des emplois plus productifs et plus gratifiants. Le CEEO base chacun des principes de ce guide sur les recherches objectives effectuées par des chercheurs, des experts et par le National Center for Employee Ownership. Ces principes ne sont pas simplement des opinions ou des choix philosophiques. Le CEEO ne propose pas ces principes comme base pour légiférer ou pour réglementer. Au contraire, il considère que les bénéfices effectifs de l'actionnariat salarié responsable peuvent convaincre par eux-mêmes, sans autre rhétorique. Pour rendre cela possible, les chefs d'entreprises et les grands investisseurs doivent mieux comprendre les ressorts et les mécanismes qui font marcher les différentes formules de l'actionnariat salarié. Les conclusions du CEEO sont accessible sur www.nceo.org/ceeo

  04.02.2005: La Société Générale réduit à 15 le nombre de ses administrateurs Par souci d’efficacité et de clarté, mais également pour permettre, et préparer, une représentation équilibrée des différentes populations au sein de son conseil d’administration, la Société Générale va proposer de réduire le nombre des administrateurs qui y siègent. En cas d’adoption par l’assemblée générale du 9 mai prochain d’une proposition du conseil décidée le 13 janvier dernier, les 15 administrateurs élus par l’assemblée conformément aux statuts (en fait ils ne sont que quatorze, un des administrateurs n’ayant jamais été nommé) seront ramenés à 13. Les représentants des salariés ne seront plus que 2 à l’issue de leur mandat, contre 3 auparavant. Le nombre des administrateurs reviendrait ainsi de 17 (18 virtuellement) à 15. Les actionnaires salariés - qui sont les premiers actionnaires de la banque avec près de 8,5 % du capital et 14,2 % des droits de vote -, ne seront donc par, pour l’instant, spécifiquement représentés. Mais la Société Générale affirme sa volonté de pallier cette situation dès que le cadre juridique, pour l’heure assez flou, sera clarifié. La loi Fabius de 2001, modifiée en 2002, énonce sommairement que les salariés détenteurs de plus 3 % du capital doivent « examiner la question » de leur représentation au conseil. Et le décret d’application précisant les modalités de l’élection n’est toujours pas paru. Enfin, le conseil souhaite une représentation mondiale de l’actionnariat salarié, ce qui suppose d’intégrer les salariés des filiales sises à l’étranger. Pour ce qui est de l’efficacité, le postulat est qu’à 15 administrateurs on ferait un meilleur travail qu’à 17… En tout cas, le nombre des administrateurs de la Générale se met au niveau de celui de la moyenne des sociétés du CAC 40 qui, selon la dernière étude de Korn/Ferry International sur les pratiques de gouvernement d'entreprise, ressortait à 15 en 2004. (Source: La Lettre Hebdo de la Comfi, 4.2.2005)


  17.09.2004: Rapport du Groupe d'Experts sur les obstacles transfrontaliers à la diffusion de la participation financière des salariés des entreprises à caractère transnational (Rapport de Foucauld)
La nécessité de réduire, par des mesures concrètes, les obstacles qui entravent la mise en place de la participation financière dans l'ensemble de l'Union pour des entreprises établies dans plusieurs pays a été soulignée par la Communication de la Commission européenne de Juillet 2002 proposant un cadre général pour la promotion de la participation financière en Europe. Le rapport du groupe de haut niveau d'experts indépendants mis en place dans ce contexte traite des différentes formes de participation financière utilisées au sein de l'Union européenne, des obstacles à la diffusion transfrontalière de la participation financière et des propositions destinées à réduire les obstacles et à promouvoir la participation financière à l'échelle de l'Union.
Disponible en format pdf :
EN / FR / DE


  JUIN 2004: POUR LE PROCHAIN RENOUVELLEMENT DU PARLEMENT EUROPEEN ET DE LA COMMISSION EUROPEENNE
En 1998, lorsque la Fédération Européenne de 'Actionnariat Salarié se constituait, on disait que 10% des salariés américains détenaient des actions de leur entreprise; aujourd'hui, on en est à 23,3%. Il y a quelques semaines, le Gouvernement Australien a lancé un programme destiné à doubler l'actionnariat salarié en Australie, de 5.5% des salariés aujourd'hui à 11% en 2009.
Aujourd'hui, les études de performances se sont multipliées et on considère que "la messe est dite": quand il est pratiqué dans de bonnes conditions, l'actionnariat salarié apporte un gain de performances aux entreprises, chiffré à 2% de croissance annuelle supplémentaire en moyenne. A l'échelle de l'Union Européenne, cela représenterait des millions d'emplois supplémentaires. Le développement de l'actionnariat salarié en Europe pourrait donc être un facteur important de la Stratégie de Lisbonne.
Aujourd'hui, on est encore très loin du compte. L'Europe est en arrière et son retard s'accumule. On est loin d'une prise de conscience et d'une mobilisation forte. Le scepticisme ou l'indifférence sont encore dominants dans nombre de pays européens. Le contraste est flagrant par rapport aux Etats-Unis, à l'Australie et à d'autres parties du monde. On a le sentiment qu'une volonté politique de l'Union Européenne doit encore se cristalliser. Le nouveau programme communautaire 2006-2010 pourrait être l'excellente occasion de cette cristallisation.
Pour renverser la vapeur, nous préconisons que l'Europe se fixe un objectif volontariste de politique industrielle: celui d'atteindre le taux de 10% d'actionnariat salarié dans l'ensemble de l'Union Européenne en 2010. Dans ce but, un ensemble de moyens sont à mettre en œuvre, au niveau de l'Union, dans les Etats membres et dans les régions.
Nous insistons sur les moyens suivants:
1. La mise en place d'un organe communautaire (agence? institut? comité?) pour la promotion et le développement de l'actionnariat salarié. Dans ce sens, nous applaudissons à la proposition du Groupe d'Experts de la Commission Européenne, présidé par Jean-Baptiste de Foucault, d'installer un Comité Européen pour la Participation Financière des Travailleurs.
2. Une législation adaptée doit pouvoir s'appliquer dans chaque pays de l'Union Européenne. Ici aussi, nous applaudissons la proposition du Groupe d'Experts de la Commission Européenne, présidé par Jean-Baptiste de Foucault.
3. La transmission d'entreprises et le sauvetage d'entreprises en difficultés sont des situations où l'actionnariat salarié a fait ses preuves. Les formules d'employee buyouts sont à encourager particulièrement. Ces formules ne sont pas seulement à encourager pour elles-mêmes, mais aussi parce qu'elles sont favorables à la diffusion et à la promotion de l'actionnariat salarié en général, dans toutes les entreprises et dans tous les pays de l'Union.

 
20.02.2004: Le Gouvernement australien a récemment lancé un plan visant à doubler l'actionnariat salarié en Australie de 5.5% actuellement à 11% en 2009. Ils ont installé un excellent site internet à l'adresse: http://www.workplace.gov.au/Workplace/WPDisplay/0,1280,a0%253D0%2526a1%253D517%2526a2%253D634,00.html

  02.02.2004: La Fondation Ford a décerné sa prestigieuse récompense à John Logue, Directeur du Ohio Employee Ownership Center. Voyez la publication Owners At Work sur http://dept.kent.edu/oeoc/PublicationsResearch/OwnersAtWork.htm
... et voilà croissants de concert les arbres du OEOC et de la FEAS !!!.

.

  19.03.2004: Lettre à tous les Gouvernements Européens. A l'occasion du prochain renouvellement de la Commission Européenne, la FEAS souhaite que la compétence visant l'actionnariat salarié et la participation financière des salariés aille à la DG Entreprise, ainsi que la gestion du sous-programme " participation financière des travailleurs " de la ligne budgétaire B3-4000.

  04.03.2004: Un grand colloque européen sur la participation financière des travailleurs en Europe, Paris, 28-29 avril 2004. Organisée par l'association française "Europe et Société". Pas loin de la moitié de membres de la FEAS parmi les intervenants. Ici le programme en pdf. Inscription en ligne sur www.europeetsociete.com Contact: Jacques Moreau, Délégué Général, europeetsociete@wanadoo.fr

  26.02.2004: La Commission Européenne a publié son nouveau Plan d'Action fixant l'agenda européen pour l'entrepreneuriat dans les années qui viennent, disponible en cliquant ici en 11 langues

  13.02.2004: Le secrétariat de la FEAS a Bruxelles a accueilli deux étudiantes polonaises pour un stage de 3 mois et demi, dans le cadre d'un Progjet Leonardo organisé par l'Université de Cracovie (notre collègue Ryszard Stocki). Elles ont grandement aidé à mettre en place notre site internet en Polonais et à traduire tous les documents de l'Union Européenne concernant l'actionnariat salarié et la participation financière des travailleurs. Une bonne expérience pour la FEAS. Ci-dessous Maja Bobruk et Ola Michalik sont entourées par quelques membres des équipes de la FEAS, de FEAS BELGIQUE et de L'Associatif Financier. Cliquez pour agrandir l'image:

  02.02.2004: Mondragon Corporación Cooperativa a complètement revu son site internet. Beaucoup d'information nouvelle en français, anglais, allemand, espagnol et basque. Voyez sur http://www.mondragon.mcc.es/

  28.01.2004: Marco Caramelli (Université de Montpellier, France) entame une thèse comparative trans-culturelle sur les facteurs de succès des plans d'actionnariat salarié, dans leur effets psychologiques et comportementaux. Il est à la recherche d'une entreprise susceptible de participer à cette recherche.

  22.01.2004: Conférence sur la participation financière des travailleurs en Europe, Paris, 28-29 avril 2004. Organisée par l'association française "Europe et Société". Des intervenants sont encore recherchés, venant d'entreprises de Grande Bretagne, d'Espagne et d'autres pays. Plusieurs membres de la FEAS sont déjà inscrits parmi les intervenants. Erik Poutsma, Jean-Claude Mothié, Marc Mathieu. Ici le projet de programme en pdf. Inscription en ligne sur www.europeetsociete.com Contact: Jacques Moreau, Délégué Général, europeetsociete@wanadoo.fr

  07.01.2004: L'actionnariat salarié continue à croître fortement aux USA. 23.3% de tous les salariés des entreprises détiennent des actions de leur entreprise (soit 23 millions de personnes); la proportion est de 12,0% dans les entreprises occupant moins de 50 travailleurs; elle est de 25,1% dans les entreprises qui occupent entre 50 et 499 salariés; elle monte à 38,7% dans les entreprises occupant plus de 500 personnes. Quel est le montant détenue par travailleurs: la moyenne est de 84.409 $, ce qui représente 99,6% du salaire annuel moyen. Vous trouvez les résultats complets de cette enquête à la page http://www.nceo.org/library/widespread.html

  5.9.2003: De nombreux obstacles légaux et politiques continuent à freiner le développement de l'actionnariat salarié en Europe. Vous trouvez ici le numéro d'août 2003 de la revue European Financial Services Regulation (EFSR). Cette publication est centrée sur les questions liées à la régulation des services financiers en Europe. Dans cette édition, la FEAS publie un article qui met en évidence les divers obstacles légaux et politiques qui freinent le développement de la participation financière des travailleurs. L'article appelle la Commission Européenne à un engagement plus actif. Il met en évidence l'obstacle particulier que représente la dualité de gestion au sein de la Commission, entre la DG Entreprise d'une part et la DG Emploi & Affaires Sociales de l'autre. A revoir à l'occasion de la mise en place de la nouvelle Commission en 2004.


  LA BELGIQUE EST INTERESSEE PAR LE MODELE ESPAGNOL DES SOCIEDADES LABORALES
Le modèle espagnol des sociedades laborales (sociétés de travailleurs associés) a permis de créer 17.000 entreprises et 105.000 emplois en quelques années. La plupart sont des petites et moyennes entreprises. Beaucoup sont issues de cessions d'entreprises ou de sauvetages d'entreprises endifficultés. Plus récemment, il s'agit aussi de pures créations d'entreprises. Ce modèle espagnol est basé sur les meilleures pratiques en matière d'actionnariat salarié.
En Belgique, un nouveau gouvernement fédéral est en place depuis le mois de juillet 2003.
A la suite d'une campagne d'information organisée en Belgique par la FEAS, le pe Premier Ministre belge Guy Verhofstadt confirme l'intérêt de la Belgique pour le modèle des sociedades laborales.
La lettre du Premier Ministre est disponible ici en 4 langues (NL/EN/FR/ES) (pdf).

  LE PARLEMENT EUROPEEN ET LE COMITE ECONOMIQUE ET SOCIAL EUROPEEN SONT MAINTENANT EN TRAIN DE TRAVAILLER SUR L'ACTIONNARIAT SALARIE ET LA PARTICIPATION (1 janvier 2003)
Rappel: En 1999, nous lancions un appel pour mettre la promotion de l'actionnariat salarié à l'agenda politique de l'Union Européenne. Le Premier Ministre belge Guy Verhofstadt nous promettait de mettre le point sur la table du Sommet de Lisbonne, et c'est bien ce qui s'est passé.
Dès lors, la promotion de la participation financière des travailleurs était à l'Agenda Social Européen, et la Commission Européenne devait préparer une communication et un plan d'action; la Commission a effectivement publié sa communication le 5 juillet 2002 (voir ci-dessous).
A présent, le Parlement et le Comité Economique et Social sont en train de discuter et de préparer leurs avis.


  LE COMITE ECONOMIQUE ET SOCIAL EUROPEEN
Le CESE a constitué un groupe de travail ad hoc et le projet d'avis du CESE est déjà bien avancé, Mario Sepi (Italie, CISL) faisant un excellent travail comme Rapporteur. Le projet d'avis préliminaire est disponible ici en anglais, en français, en espagnol, et en italien (PDF). Le CESE adoptera son avis en Session Plénière les 26-27 février 2003, après que la Section Emploi et Affaires Sociales en ait discuté le 5 février. Ceci est d'un très grand intérêt, puisque le CESE est la voix des partenaires sociaux européens.

  LE PARLEMENT EUROPEEN
Winfried Menrad (Allemagne) est le Rapporteur du Parlement. Il a déjà produit quelques bons documents de travail. Vous pouvez prendre connaissance ici du plus récent document de travail en anglais et en français (PDF), ou dans les autres langues de l'UE (espagnol, danois, allemand, grec, italien, néerlandais, portugais, finlandais, suédois), en cliquant sur la page http://www.europarl.eu.int/meetdocs/committees/empl/20021209/empl20021209.htm
Le Parlement consacrera plusieurs réunions de travail sur le sujet, pour aller vers une conclusion en mai ou en juin 2003.

  Nouvelle législation sur l'actionnariat salarié en Grande-Bretagne (novembre 2002)
Une nouvelle législation sur l'actionnariat salarié en Grande-Bretagne a été votée par le Parlement le 7 novembre et elle entrera en vigueur le 6 avril 2003. Elle donne des avantages fiscaux aux entreprises qui transfèrent des actions à un " trust " de salariés. Les PME qui voudront transférer une partie ou la totalité de leur capital à leurs salariés pourront bénéficier de la nouvelle législation. Elle assure aussi la possibilité pour des représentants des salariés d'être désignés comme mandataires des " trusts " constitués pour gérer les plans d'actionnariat. Tous les détails sont disponibles sur le site internet de Inland Revenue www.inlandrevenue.gov.uk/shareschemes

  Nouvelles de Washington (octobre 2002)
Nous étions à Washington du 6 au 11 octobre pour la Première Conférence Internationale du Capital Ownership Group, avec quelque 100 participants.
Le COG est le forum mondial de l'actionnariat salarié, dont la FEAS est la principale composante européenne (voyez le site internet du COG et inscrivez-vous dans les forum, via la page de "liens" de notre site www.efesonline.org). L'objectif est de promouvoir l'actionnariat salarié comme un acteur majeur  "Pour une mondialisation plus ouverte, démocratique, responsable et durable" (traduction libre de l'américain). Etaient présents pour la FEAS: Adrian Celaya, David Erdal, Henk Kool, Marc Mathieu, Erik Poutsma, Vic Thorpe, Pierre Vanrijkel, David Wheatcroft.Toutes les principales organisations américianes de l'actionnariat salarié étaient présentes, de même que des participants d'Australie, de l'Afrique du Sud, de Chine, Colombie, Chili, etc.La participation de Mark Levin, de la branche coopérative de l'OIT (Organisation Internationale du Travail, une agence de l'ONU) a été pertinente, tout comme celle de plusieurs représentants des syndicats américains et de leurs fonds de pension. Il y a clairement une place pour une organisation mondiale de l'actionnariat salarié, intervenant au niveau global, et poussant les organisations mondiales (OIT, Banque Mondiale, FMI, etc) en faveur de l'actionnariat salarié et de la participation. Le niveau mondial est à présent celui où se déroulent les grands débats, tels que : développement durable, Responsabilité Sociale des Entreprises, Corporate Governance, etc.L'équipe du COG : Deborah Olson, John Logue, Dan Bell, Steve Clem et autres.

  Nouvelles d'Italie (octobre 2002)
Nous étions invités a une bonne conférence à Milan lundi 14 octobre, organisée par la Fabi et la Fiada (nos amis Fabrizio Garberi, Gualtiero Di Re et autres) à la Banca Popolare di Milano, avec 70 participants.
Nous avons pu mesurer combien on est encore loin en Italie de considérer comme une nécessité ou une urgence la définition d'une législation sur la participation financière ou l'actionnariat salarié. Des progrès seront sans doutes faits dans ce sens au cours des prochains mois, grâce à Fabi et à Fiada. ( Fabi est le syndicat des employés du secteur bancaire; Fiada est la Fédération Italienne des Associations d'Actionnaires Salariés)

  TROISIEME RENCONTRE EUROPEENNE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE LA HAYE (PAYS-BAS) 25-28 avril 2001
ORGANISER LES ECHANGES INTERNATIONAUX D’INFORMATION SUR L’ACTIONNARIAT SALARIE ET LA PARTICIPATION
Cet événement central de notre programme 2000/2001a réuni plus de 100 participants venus de 19 pays. Notre programme 2000/2001 est principalement axé sur l’ORGANISATION DES ECHANGES INTERNATIONAUX D’INFORMATION SUR L’ACTIONNARIAT SALARIE ET LA PARTICIPATION. En effet, le Programme d’Action Européen adopté lors de l’Atelier européen du 30 avril 1999 au Parlement Européen de Bruxelles a montré que cette tâche est prioritaire. Une attention particulière a aussi été donnée à l’implication des partenaires sociaux, tant les syndicats que les employeurs.
La Commission Européenne a ouvert la rencontre, de concert avec la Fondation Européenne pour l'Amélioration des Conditions de Vie et de Travail, en annonçant de nouveaux développements des politiques PEPPER en 2001. Le professeur Erik Poutsma avait déjà été le principal auteur du Rapport PEPPER II; il est aussi le principal auteur du nouveau rapport qui sera publié en mai par la Commission et la Fondation, sous le titre des "Développements recents de la participation financière dans l'UE". La Commission a aussi annoncé pour 2001 une "Communication sur la Participation Financière" et un plan d'action. Ceux-ci seront préparés via une large consultation de tous les acteurs.
Les membres du Parlement Européen, Philippe Herzog (France) et Ieke van den Burg (Pays-Bas) se sont signalés par de très solides interventions permettant de baliser les enjeux de l'actionnariat salarié et de la participation en Europe.
Toutes les principales organisations intéressées aux échanges internationaux d'information sur l'actionnariat salarié et la participation ont participé à la rencontre, pour y exposer leurs activités et leurs projets:
- la Fondation Européenne de Dublin (l'institution européenne de recherche, qui représente les Etats membres et les partenaires sociaux);
- l'Organisation Internationale du Travail;
- le NCEO américain;
- le Capital Ownership Group (COG);
- le GEO - Global Equity Organization;
- l'Association Internationale pour la Participation Financière.
Evelyne Pichot a fait une présentation très éclairante du futur nouveau statut de société européenne: cliquez ici sur PICHOT.
La rencontre a permis à la FEAS de réunir son Conseil d'Administration et sa deuxième assemblée générale annuelle des membres. Le rapport du conseil, les comptes 2000 et le budget 2001 ont été approuvés, de même que le programme d'action des prochains mois. Des changements mineurs ont été apportés à la composition du conseil et du bureau exécutif.

  Actionnariat salarié : SAM/Dow Jones lance un nouvel indice boursier "responsable"
Sustainability Assets Management (SAM), le cabinet de rating suisse qui co-gère le Sustainability Dow Jones Index avec la société Dow Jones, vient de lancer le "Dow Jones Employee Ownership Index", un nouvel indice boursier consacré aux entreprises européennes ayant les meilleures politiques d'actionnariat salarié. Selon le communiqué publié par Dow Jones, "l'actionnariat salarié présente de nombreux avantages dont les entreprises sont de plus en plus conscientes, notamment en permettant, de manière flexible, d'intéresser durablement les employés à la santé économique de l'entreprise pour laquelle ils travaillent (…) Les employés-actionnaires deviennent davantage conscients des décisions stratégiques et de leurs implications."  L'indice compte 30 valeurs européennes de 10 pays (parmi lesquelles SAP, British Airways, Crédit Suisse, DaimlerChrysler, Royal Dutch Petroleum et United Utilities) ainsi que 6 entreprises françaises (Rhodia, Dexia, Société Générale, Aventis, Bouygues, Lafarge, et Technip). Les entreprises sélectionnées ont été retenues parmi les 600 entreprises du DJ Stoxx 600 en fonction de leurs réponses à un questionnaire sur le sujet de l'actionnariat salarié ; les critères considérés sont les modalités du programme d'actionnariat salarié lui-même (30% de la note), son ampleur par rapport au nombre total d'employés et par rapport au capital (20%), l'engagement du management dans le programme (20%), la qualité de la communication autour du programme (20%) et enfin la transparence des informations (10%). Notons que la banque ABN AMRO à Francfort offre la possibilité d'investir dans cet index, calculé par Dow Jones de manière quotidienne.

Informations : http://www.sam-group.com/e/susindex/eoindex.cfm

  TROISIEME RENCONTRE EUROPEENNE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE - LA HAYE (PAYS-BAS) 25-28 avril 2001
ORGANISER LES ECHANGES INTERNATIONAUX D’INFORMATION SUR L’ACTIONNARIAT SALARIE ET LA PARTICIPATION
C'est l'événement central de notre programme 2000/2001. Cliquez ici pour visionner le PROGRAMME DE LA RENCONTRE (anglais/français, en pdf ADOBE).
Notre programme 2000/2001 est principalement axé sur l’ORGANISATION DES ECHANGES INTERNATIONAUX D’INFORMATION SUR L’ACTIONNARIAT SALARIE ET LA PARTICIPATION. En effet, le Programme d’Action Européen adopté lors de l’Atelier européen du 30 avril 1999 au Parlement Européen de Bruxelles a montré que cette tâche est prioritaire ; elle est une condition aussi pour parvenir à une pleine adhésion des partenaires sociaux aux efforts de promotion de l’actionnariat salarié et de la participation en Europe.
Le projet a pour objectif d’organiser les échanges d’information sur l'actionnariat salarié et la participation, en particulier les législations et les pratiques existantes. Un accent particulier sera porté à l’implication des partenaires sociaux, tant les syndicats que les employeurs.
L’initiative est tout à fait novatrice. En effet :
- en Europe il existe des efforts épars d’information, mais pas de cette ampleur ni avec une telle implication d’acteurs différents provenant de plus de 20 pays européens (UE et pays associés).
- aux Etats-Unis, d’importantes initiatives ont été prises, les échanges d’information se développent de manière significative, mais sont destinés essentiellement aux entreprises américaines.
La Troisième Rencontre Européenne de l’Actionnariat salarié permettra :
- de développer un système d’échange d’information (méthodes, contenu, mode de gestion, de diffusion et d’échanges) en utilisant les savoir-faire existants en Europe et aux Etats-Unis ;
- une très vaste consultation des acteurs concernés en Europe, en particulier les partenaires sociaux, et une mobilisation qui permettra de développer des outils répondant aux besoins de tous ;
- d’impliquer, pour la première fois, plus de 20 pays (tous les pays de l’Union européenne et les pays associés d’Europe centrale et orientale) dans un effort conjoint d’échange d’information sur la participation financière des travailleurs.
Pour préparer la TROISIEME RENCONTRE EUROPEENNE, le Conseil de la FEAS a réuni un séminaire d'experts à Paris les 8-9 décembre 2000 (voir détails ci-dessous). Une réunion de suivi aura lieu en octobre 2001 à Bruxelles. En outre, plusieurs net-meetings spécialisés seront organisés tout au long du programme. L’organisation et les résultats du programme seront diffusés particulièrement via la mise en place d’un grand portail internet européen ouvrant sur les bases de données d’information et offrant les liens avec les sites correspondants dans les différents pays d’Europe et dans le monde.

  PARTENAIRES SOCIAUX (23.2.2001)
L'adhésion des partenaires sociaux, syndicats et employeurs est une priorité de la FEAS. Une base de données de 350 partenaires sociaux des pays de l'Union Européenne a été constituée de façon à leur adresser nos lettres d'information électroniques. Pour vous enregistrer en tant que partenaires sociaux européens dans cette database, n'hésitez pas à nous appeler.

  SEMINAIRE D'EXPERTS, Paris 8-9 décembre 2000
Le rapport du séminaire est disponible en cliquant ici sur: PARIS.
Le Conseil de la FEAS a réuni un séminaire d'experts à Paris les 8-9 décembre 2000 pour préparer la prochaine Troisième Rencontre Européenne de l'Actionnariat Salarié (La Haye 26-27-28 avril 2001).
Le séminaire a permis au Conseil de la FEAS de prendre connaissance des principales initiatives et projets existants d'échanges d'information internationaux sur l'actionnariat salarié et la participation:
- les projets de la Commission Européenne et de la Fondation Européenne à Dublin.

Le séminaire a été très productif et il a permis d'ouvrir d'amples perspectives de coopération entre la FEAS et les autres organisations. Le rapport complet du séminaire sera disponible en janvier prochain.

  FEAS MAIL NEWS N°6 – 11.10.2000
Le programme 2000/2001 de la FEDERATION EUROPEENNE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE (FEAS) sera consacré à : “organiser les échanges internationaux d’information sur l’actionnariat salarié et la participation” et la Troisième Rencontre Européenne de l’Actionnariat Salarié à La Haye en avril 2001. La préparation du programme passera par un séminaire international de 36 experts à Paris les 7-8-9-10 décembre 2000, et une série de net-meetings spécialisés (auxquels vous serez invité à prendre part). Une attention particulière sera donnée à l’implication des partenaires sociaux, particulièrement les syndicats et les employeurs. Tout cela avec le soutien de la Commission Européenne – Direction des Affaires Sociales.

  FEAS MAIL NEWS N°5 – 6.10.2000
Nous avons le très grand plaisir de vous informer que la FEAS - FEDERATION EUROPEENNE DE L'ACTIONNARIAT SALARIE collaborera au colloque organisé à Paris les 17 et 18 novembre prochains par l'INSTITUT EUROPEEN DES JURISTES EN DROIT SOCIAL, sur le thème: "L'actionnariat des salariés en Europe: Management d'une mode ou mode de management? Participation financière ou participation à la gestion?"

  FEAS MAIL NEWS N°4 – 10.07.2000
PROGRAMME DE LA FEAS POUR 2000/2001
 Le bureau de la FEAS (FEDERATION EUROPEENNE DES ACTIONNAIRES SALARIES, POUR L'ACTIONNARIAT SALARIE ET LA PARTICIPATION) s'est réuni à Londres les 20-21 juin et il a pris un ensemble de décisions.
La FEAS développera deux programmes d'actions en 2000/2001:
1. Un programme axé autour de notre première priorité: "organiser les échanges d'informations sur l'actionnariat salarié et la participation" (site internet, base de données internationale, newsletter, etc). Séminaires préparatoires d'experts en novembre/décembre 2000 (probablement à Paris), grande conférence au printemps 2001 (peut-être aux Pays-Bas), réunions d'experts et de suivi à l'automne 2001 (les réunions statutaires de la FEAS viendront s'organiser autour de ces événements). Ce programme sera géré par le secrétariat de la FEAS.
2. Un programme axé autour de la deuxième priorité: le travail en réseau européen et avec les PECO's. Ce programme sera géré par l'organisation hongroise, avec le partenariat de la FEAS.
Pour participer ou pour coopérer à ces programmes, faites-nous part dès maintenant de votre intérêt en nous renvoyant un message e-mail, cela nous permettra de vous associer directement.
D'autre part, nous avons le plaisir de vous informer que le Gouvernement belge a conféré à la FEAS le statut d'association internationale reconnue par Arrêté Royal du 1.2.2000. Ainsi l'organisation légale de la FEAS est maintenant complète, avec un statut adéquat, une clarté des procédures, et des organes élus (conseil d'administration, bureau exécutif, président, secrétaire général). Tout ce dont nous avons besoin pour faire de la FEAS la fédération large et ouverte, réunissant l'actionnariat salarié, les entreprises, les syndicats, les experts, les chercheurs, toutes les personnes enfin, qui prennent part à la promotion de l'actionnariat salarié et de la participation en Europe.

  FEAS MAIL NEWS N°3 – 15.11.1999
REUSSITE DE LA DEUXIEME RENCONTRE EUROPEENNE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE, VARSOVIE 12-13 NOVEMBRE 1999
La Deuxième Rencontre Européenne de l’Actionnariat Salarié (les 12-13 novembre à Varsovie) a été une très grande réussite, tout comme auparavant la Première Rencontre Européenne à Bruxelles en mai 1998.
- La Rencontre s’est déroulée dans les splendides installations du Parlement de la République de Pologne et les participants étaient venus en grand nombre de Pologne, des autres pays d’Europe et des Etats-Unis.
- La Rencontre a été ouverte par le Président du Parlement polonais, plusieurs membres du Gouvernement y ont pris part personnellement, de même que le Chef de la Délégation de l’Union Européenne en Pologne, et le Président du plus grand syndicat polonais (SOLIDARNOSC) était présent pour nous exprimer le soutien de son organisation.
- La journée du partenariat européen le 12 novembre a permis aux participants de faire l’évaluation de l’actionnariat et de la participation introduits dans les PECOs et de dessiner la trame politique du futur partenariat européen pour l’actionnariat salarié et la participation.
- La première Assemblée Générale des membres de la FEAS (FEDERATION EUROPEENNE DES ACTIONNAIRES SALARIES, POUR L’ACTIONNARIAT SALARIE ET LA PARTICIPATION) s’est tenue samedi 13 novembre, réunissant 29 membres présents ou représentés.
- Le projet des statuts de la FEAS en tant qu’association internationale sans but lucratif a été adopté.
- Le nouveau Conseil d’Administration de la FEAS a été élu par l’assemblée, et il compte 21 représentants provenant de 13 pays.
- Le Bureau Exécutif de la FEAS a été élu, et il compte 7 membres venus du Royaume Uni, de Hongrie, de France, de Pologne, de Belgique, d’Italie et des Pays-Bas. Ensuite, le Bureau a élu son Président.
- Enfin, le Secrétaire Général de la FEAS a été confirmé par un vote à l’unanimité.
- Robert OAKESHOTT et Ron GILBERT ont été applaudis comme premiers membres d’honneur de la FEAS.
- La Rencontre s’est terminée sur un atelier qui a permis de préciser le Programme d’Action Européen de la FEAS pour la promotion des politiques PEPPER en Europe.
Nous lançons un appel à toutes les personnes, actionnaires salariés et autres, entreprises, institutions, syndicats, managers ou gestionnaires : faites-vous membres de la FEAS (cf bulletin d’adhésion joint), pour nous permettre de promouvoir l’actionnariat salarié et la participation en Europe, et pour former une fédération aussi représentative que possible dans tous nos pays.

  CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA FEAS
1. ASSOCIATION DES ACTIONNAIRES SALARIES DE LA BBL, représentée par Pierre VANRIJKEL, Administrateur, BELGIQUE
2. Evgenie KOSTOURKOV, membre de OWNERSHIP FOUNDATION, BULGARIE
3. Erik MAALOE, professeur à la AARHUS SCHOOL, DANEMARK
4. Gorm WINTHER, professeur à la GREENLAND UNIVERSITY, DANEMARK
5. ALEXANDER CORPORATE FINANCE OY, représentée par Erkki HELANIEMI, FINLANDE
6. Serge CIMMATI, membre de la FEDERATION FRANCAISE DES ASSOCIATIONS D’ACTIONNAIRES SALARIES, FRANCE
7. Patrick GUIOL, du CNRS – UNIVERSITE DE RENNES 1, FRANCE
8. Raymond GUILLAUME, actionnaire ancien salarié de ELF/TOTALFINA, FRANCE
9. MRP - FEDERATION HONGROISE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE, représentée par Janos LUKACS, Directeur, HONGRIE
10. CGIL – CONFEDERAZIONE GENERALE ITALIANA DEL LAVORO, représentée par Walter CERFEDA, Secrétaire National, ITALIE
11. Mauro BOSSOLA, membre de la FIADA – FEDERATION ITALIENNE DES ASSOCIATIONS D’ACTIONNAIRES SALARIES, ITALIE
12. NETHERLANDS PARTICIPATION INSTITUTE, représenté par Henk KOOL, Directeur, PAYS-BAS
13. UNIA WLASNOSCI – FEDERATION POLONAISE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE, représentée par Kris LUDWINIAK, Directeur, POLOGNE
14. UNIA WLASNOSCI – FEDERATION POLONAISE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE, représentée par Jacek LIPINSKI, Président, POLOGNE
15. SINERGIA – SINDICATO DA ENERGIA, représenté par Armenio SIMOES MATIAS, PORTUGAL
16. DEZAP – FEDERATION SLOVENE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE, représentée par Bozidar LEDNIK, Directeur, SLOVENIE
17. DRUSTVO DELNICAR – INSTITUT POUR L’ACTIONNARIAT SALARIE, représenté par Gojko STANIC, Vice Président, SLOVENIE
18. JOB OWNERSHIP Ltd, représentée par David ERDAL, Directeur, ROYAUME UNI
19. David WHEATCROFT, membre du CENTRE FOR EMPLOYEE OWNERSHIP AND PARTICIPATION, ROYAUME UNI
20. Deborah Groban OLSON, membre du NCEO – NATIONAL CENTER OF EMPLOYEE OWNERSHIP, Présidente, USA
21. CECOP – CONFEDERATION EUROPEENNE DES COOPERATIVES DE PRODUCTION ET DU TRAVAIL ASSOCIE, représentée par Rainer SCHLUTER, Secrétaire Général, UNION EUROPEENNE
 
BUREAU EXECUTIF DE LA FEAS
Janos LUKACS, HONGRIE
David ERDAL, ROYAUME UNI
Kris LUDWINIAK, POLOGNE
Henk KOOL, PAYS-BAS
Pierre VANRIJKEL, BELGIQUE
Mauro BOSSOLA, ITALIE
Patrick GUIOL ou Serge CIMMATI (à confirmer), France
 
Le Bureau Exécutif a désigné Pierre VANRIJKEL comme Président.

  FEAS MAIL NEWS 2 - 11.11.1999
LE PARLEMENT EUROPEEN CONSOLIDE LES DISPOSITIONS RELATIVES A L’ACTIONNARIAT SALARIE ET LA PARTICIPATION DANS LE BUDGET 2000
Comme nous l’avons précédemment annoncé, la FEAS a développé des relations constructives avec des membres du Parlement européen de différents groupes politiques et de différents pays, qui se joignent à nos efforts pour promouvoir l’actionnariat salarié et la participation dans l’Union européenne et les pays d’Europe centrale et orientale candidats à l’adhésion.
Jusqu’en 1999, le budget de l’Union européenne ne contenait qu’une mention très brève et générale dans le cadre de la ligne budgétaire B3-4000 intitulée " Relations industrielles et dialogue social " qui concernait le financement de " projets pilotes destinés à promouvoir la participation financière des travailleurs ". Le Parlement européen a répondu à l’appel de la FEAS en spécifiant, lors de la première lecture du budget 2000 que :
" En outre, ces crédits concernent également des actions de promotion de bons exemples et des réseaux ainsi que des études et des mesures de qualification professionnelle dans le cadre de la mise en œuvre des propositions contenues dans le rapport de la Commission de PEPPER II ".
Cet amendement sera vraisemblablement re-confirmé dans la suite de la procédure budgétaire européenne, lors de la deuxième lecture du Parlement en décembre. Pour la première fois, le rapport PEPPER de la Commission (Promotion of Employee Participation in Profits and Enterprise Results) est mentionné dans le budget. La Commission européenne dispose ainsi d’une base stimulante pour intensifier et élargir ses activités et celles d’organisations telles que la FEAS, celles des chercheurs et d’autres acteurs de PEPPER. Cet amendement traduit les conclusions du Premier Atelier européen pour l’Actionnariat Salarié et la Participation d’avril 1999, où les participants avaient ébauché un plan d’action mettant l’accent sur la nécessité de développer les échanges de bonnes pratiques et d’information, la formation et la recherche à l’échelle européenne.

  LES PREMIERS PAS…
Le premier appel en vue de constituer la Fédération Européenne remonte à 1997.
Les 7 & 8 mai 1998, nous organisions la PREMIERE RENCONTRE EUROPEENNE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE au Palais des Congrès de Bruxelles, sous la présidence du Premier Ministre belge Jean-Luc Dehaene et du Vice-Premier Ministre de la République de Pologne, Janusz Tomaszewski. 248 personnes étaient présentes, représentant 28 pays, et la décision était prise de constituer une Fédération Européenne.
Après cela, un premier conseil a réuni quelque 30 personnes, en vue d’organiser la fédération et de discuter son projet de statuts.
Le 30 avril 1999, nous tenions au Parlement Européen de Bruxelles, le PREMIER ATELIER EUROPEEN POUR L’ACTIONNARIAT SALARIE ET LA PARTICIPATION, qui se concluait sur la définition d’un PROGRAMME D’ACTION EUROPEEN (voir par ailleurs sur ce site).
Finalement, les statuts de la FEAS ont été adoptés par la première assemblée générale des membres, tenue lors de la DEUXIEME RENCONTRE EUROPEENNE DE L’ACTIONNARIAT SALARIE à Varsovie, les 12-13 novembre 1999.
Le Gouvernement belge a donné à la FEAS sa reconnaissance comme association internationale, par Arrêté Royal du 1.1.2000.

 

 

 


 

 

Information et contact
FEAS - FEDERATION EUROPEENNE DE L'ACTIONNARIAT SALARIE
EFES - EUROPEAN FEDERATION OF EMPLOYEE SHARE OWNERSHIP
Avenue Voltaire 135, B-1030 Bruxelles
Tel: +32 (0)2 242 64 30 - Fax: +32 (0)2 808 30 33
E-mail: efes@efesonline.org
Site internet: www.efesonline.org
La FEAS est l'organisation-coupole qui vise à fédérer les actionnaires salariés, les entreprises et toutes les personnes, les syndicats, les experts, les chercheurs ou autres intéressées à la promotion de l'actionnariat salarié et la participation en Europe.